CELTEL RENOUVELLE SA LICENCE D'EXPLOITATION POUR 10 ANS AU GABON

Actualités Télécom

Le ministre gabonais de la Communication, de la poste, des télécommunications et des nouvelles technologies de l'information, porte parole du gouvernement, Monsieur René Ndemezo' Obiang a accordé mardi à la société de téléphonie mobile Celtel Gabon sa nouvelle licence d'exploitation pour une période de 10 ans renouvelable, a-t-on appris auprès des responsables de Celtel.

La licence a été remise au Directeur général de Celtel Gabon, Monsieur Jean Yves Kouassi-Goly lors d'une cérémonie officielle organisée à cet effet au siège du ministère gabonais de la communication.

Les deux personnalités ont signé quelques minutes auparavant un accord relatif à cette licence en présence du ministre délégué à la Communication, Rigobert Ikambouayat Ndeka et du Président du conseil d'administration de l'Agence de régulation de la communication (ARTEL), Marius Fouguès.

L'accord précise les engagements de Celtel pendant les 10 prochaines années en terme de couverture du territoire gabonais, de qualité de services et de tarifs de communication.

L'accord fixe également les engagements de l'Etat dans le cadre de la protection des investissements et conformément aux textes et lois en vigueurs en territoire gabonais.

Lors de son implantation en 2000, Celtel Gabon, comme les deux autres opérateurs de la téléphonie mobile présents au Gabon avait bénéficié gratuitement d'une licence d'exploitation. Dorénavant, l'opérateur payera une redevance.

Celtel Gabon qui couvre plus de 80% de la population gabonaise, est le premier opérateur à obtenir cette licence.

Pendant la période d'exploitation, Celtel Gabon payera à l'Etat gabonais une redevance de 11 milliards de FCFA dont 50% dès la signature du document. La même redevance sera payée dans les mêmes conditions par les autres opérateurs de la téléphonie mobile opérant au Gabon.

Celtel Gabon est l'un des trois opérateurs de la téléphonie mobile implantés au Gabon grâce à la libéralisation du secteur des télécommunications dans le pays.

Après la libéralisation du secteur des télécommunications au Gabon en 1999, l'Etat avait accordé gratuitement des licences d'exploitation à trois opérateurs de la téléphonie mobile implantés dans le pays. Dorénavant, tous les trois opérateurs paieront la même redevant quelque soit leur chiffre d'affaire

« Celtel a fait la preuve d'une grande capacité de travail et de pénétration à l'intérieur du pays. Nous estimons qu'avec la nouvelle licence, Celtel travaillera davantage pour couvrir les quatre coins du pays », a déclaré le ministre René Ndemezo' Obiang.

Pour sa part le directeur général de Celtel, Jean Yves Kouassi-Goly s'est réjouit de l'aboutissement heureux des négociations ayant permis d'obtenir « un accord équilibré qui tient compte des intérêts des consommateurs, de l'Etat et des opérateurs ».

(SOURCE : Gabonews)