UN NOUVEAU RESEAU A HAUT DEBIT POUR ALGERIE TELECOM

Actualités Internet

Easy, Fawri, Djaweb, des noms de promotions à l'accès des services Internet, sous la coupe de l'opérateur historique Algérie Télécom, qui, depuis leur lancement sur le marché des fournisseurs d'accès à la Toile, ont montré leur limite de débit au moment où, sous d'autres cieux, on parle de très haut débit.

L'accord de partenariat que vient de conclure Algérie Télécom avec la société par actions à capital public canadien, Galaxia Télécom, s'inscrit dans la perspective d'offrir des débits nettement supérieurs à ceux actuels en introduisant une nouvelle norme d'accès à Internet sans fil, plus connu sous le nom de «solution WIMAX».

Le lancement officiel du Wimax en Algérie, baptisé Athir (Algérie Télécom hertzien Internet radio), a eu lieu hier à l'hôtel Sheraton Club des Pins en présence de Boudjemaa Haïchour, Kheïreddine Slimane et du Dr Abdellah Hoummady, respectivement ministre de la Poste et des TIC, P-DG d'Algérie Télécom et président fondateur de Galaxia Télécom.

Dans son intervention, le P-DG de AT a révélé à l'assistance qu'au terme du contrat conclu avec Galaxie Télécom, le partenaire canadien va investir près de 40 millions de dollars américains sur trois ans pour la mise en place de la technologie Wimax. «Le cahier des charges exige à GT de couvrir d'ici la fin de l'année 2007 les sept plus grandes villes du pays», a indiqué le premier responsable de AT et de préciser dans la foulée : «A la mi-juin, le Wimax sera opérationnel dans la wilaya d'Alger et ses environs immédiats.» Pour sa part, le ministre a souligné dans son discours que l'accord conclu entre AT et GT est un véritable partenariat stratégique «car il représente une réelle alternative à l'infrastructure filaire existante qui a montré ses limites». L'ambassadeur du Canada à Alger présent à cette cérémonie a tenu à préciser dans sa très brève intervention : «Ce partenariat est la preuve d'une volonté d'exporter le savoir canadien.» Et de noter : «Par cette solution, il sera permis de réduire les disparités causées par la fracture numérique.» Quant au président-fondateur de GT, il précisera que son entreprise «va fournir l'équipement et les logiciels nécessaires permettant l'implémentation, la gestion de cycle de vie, la maintenance et l'exploitation de l'ensemble du réseau WIMAX, afin de livrer à l'Algérie la pleine accessibilité offerte par cette technologie novatrice». Non sans faire savoir : «Nous nous installons dans la durée puisque nous comptons ouvrir une usine de montage de petits équipements ici même en Algérie. De plus, nous avons déjà recruté 100 nationaux pour les besoins de notre déploiement du réseau.»

Notons que le P-DG de AT a tenu à expliquer à l'assistance que le Wimax est «un support sans fil, équivalent dans ses caractéristiques fonctionnelles au réseau terrestre ADSL», a expliqué M. Kheïreddine. Et de préciser toutefois : «Le Wimax offre la rapidité et l'économie de déploiement par rapport au filaire et, à la différence de l'ADSL, le Wimax a 30 km de portée contre 5 km seulement pour l'ADSL et offre des débits plus élevés que l'ADSL, pouvant aller jusqu'à 10 Mbts.» M. Kheïreddine a affirmé que les offres de services qui seront proposées dans le cadre de ce partenariat seront «très compétitives» face aux différentes offres existant sur le marché. Ainsi, a-t-il soutenu, les entreprises disposeront d'un service garanti à des tarifs «moins chers de 30%» par rapport aux offres actuelles du marché.

(SOURCE : La Tribune)