Les partis à l'ère des blogs EN ALGERIE

Actualités Internet

«Ya chabab kounou maana» (ô jeunes soyez avec nous). Sur un fond sonore, un jeune militant invite les jeunes Algériens à parachever l'édification du pays, à lutter contre les vices et à voter pour le MSP.

«Ouled bladi et bnat bladi» (enfants de mon pays), une autre chanson qui appelle «les chevaliers» à s'entraider pour avancer d'un pas, sortir de la crise. Asmaa ya chaabi (écoute mon peuple), est une autre chansonnette qui évoque l'amour de la patrie, faisant l'éloge des hommes de Mahfoud Nahnah. «Asdam, asdam ya Hamas», (fonce fonce Hamas), qui n'est pas sans nous rappeler la fameuse chanson de Mazouni appelant à la guerre en Irak, est employée pour donner du tonus et de la vigueur au parti et à ses militants. L'album élaboré par la jeunesse du MSP, que publie son site Internet en gros spot sur des chansons d'ambiance, inspirées des slogans du parti pour la campagne électorale, s'apparente aussi, toutes proportions gardées, aux «fanfarons» accompagnant les soldats sur le champ de bataille pour leur remonter le moral. Les chansons sont insérées dans un sous-site du mouvement qui englobe les vidéos de la campagne, des enregistrements sonores de la radio et de la télévision, un album photos et, bien sûr, des chansons pour la campagne qui sont proposées au téléchargement en deux formats, notamment en MP3.

Le site officiel du mouvement publie le programme, les communiqués officiels du parti, des comptes rendus des meetings, mais aussi des photos et enregistrements vidéo.

Il est vrai que la campagne électorale pour les législatives du 17 mai est l'occasion pour nombre de formations politiques d'occuper l'espace médiatique afin de faire connaître leur programme et présenter leurs candidats. Tous les supports sont mis à l'épreuve pour cet objectif. Même si les moyens d'information habituels sont sollicités, c'est l'occasion inespérée pour expérimenter les nouvelles technologies de l'information, dont le blog. Ce moyen qui reste encore au stade de balbutiement chez nous, comparé avec d'autres pays voisins, est sollicité par les partis pour remettre au goût du jour les informations dans la perspective des prochaines élections. L'importance de cet outil n'est pas négligeable si l'on prend en compte le chiffre avancé selon lequel l'Algérie compterait trois millions d'internautes, ce qui n'est pas insignifiant en soi. Le MSP semble l'avoir bien compris, tout comme d'autres formations, celles-là mêmes qui redoublent d'efforts pour actualiser leurs sites, telles que le RND, le RCD et le FLN, et même l'ANR qui s'est doté d'un blog à l'occasion. Cependant, de tous les sites des partis, celui du MSP est de loin le mieux entretenu et mis à jour, de l'avis des autres concurrents. Puisque les photos et vidéos des meetings sont mises en ligne sur le site avec une rapidité déconcertante. Mais il y a là, dans l'exemple du MSP, de quoi perpétuer une tradition bien ancrée chez les partis islamistes algériens qui semblent le mieux asservir les moyens de communication à des fins de propagandes.

(SOURCE : La Tribune)