Commerce électronique - Liasse unique, un puissant vecteur du commerce extérieur EN TUNISIE

Actualités informatiques

L'objectif premier de la liasse unique est de simplifier les procédures administratives au service des opérateurs économiques tunisiens.

La liasse unique vise tout d'abord la simplification, l'harmonisation et la normalisation des formulaires requis par les différentes administrations et organismes tunisiens, lors de l'accomplissement des formalités administratives liées au passage des marchandises par les plateformes logistiques tunisiennes. Il est également mis en place pour l'instauration de liaisons d'échange d'informations par voie électronique, entre tous les intervenants dans la chaîne commerciale, logistique et financière impliquée dans les opérations d'importation et d'exportation.

Autre objectif de ce projet, l'établissement d'interface de communication standardisée entre les différents systèmes d'information existants ou à venir, afin d'accélérer la fourniture réciproque d'informations et d'éviter les ruptures de charge dans les circuits d'information.

La dématérialisation des échanges d'information, est aussi un objectif à atteindre par la liasse unique, d'où la suppression progressive des documents papiers et des caractéristiques qui s'y attachent (en terme de preuve, d'authentification et de confidentialité).

Il met également en relation les différents maillons de la chaîne du commerce extérieur afin d'échanger des données dématérialisées de manière à ce que les procédures soient accomplies avec la célérité requise.

La normalisation de la présentation et de l'encodage des informations apporte une rationalisation dans la collecte des informations par les services publics et un allégement des coûts au niveau des entreprises appelées à remplir les formulaires papier ou à saisir les données qui seront ensuite véhiculées par voie électronique.

Les autres composantes du projet consistent dans la modernisation des méthodes d'appréhension des données relatives aux cargaisons maritimes et dans l'établissement de liens informatiques entre les opérateurs équipés et les différents systèmes d'information existants ou envisagés (dans les autres services publics), ce qui permet l'échange d'informations réciproque sans papier. Les autres composantes contribuent à la réduction des délais et à mettre fin aux déplacements inutiles entre les différentes administrations et d'un endroit à l'autre du port, tout en apportant de meilleures garanties de sécurité .

(SOURCE : La Presse)