REGULARISER LE MARCHE INFORMEL DE LA TELEPHONIE EN ALGERIE

Actualités Télécom

« Nous voulons participer à l'éradication du marché informel dans le secteur de la téléphonie mobile », c'est ce qu'a déclaré M. Hadj El Tahar Boulenouar, responsable de la communication au sein de l'Union générale des commerçants et des artisans algériens (UGCAA).

En effet, une convention a été signée la semaine dernière entre la même organisation et deux sociétés de distribution de la téléphonie mobile en Algérie, en l'occurrence Kpointcom et Algérika. Ce même responsable a souligné que le choix de ces entreprisse s'est fait sur plusieurs bases : un bon service après-vente, un prix intéressant, une bonne qualité du produit acheté, sans compter la largeur de la gamme des produits. Cette convention permet l'achat de téléphones mobiles des deux marques Nokia et LG avec des moyens légaux et une facilité de paiement, puisqu'elle permet l'achat de cet outil de communication par les commerçants et artisans adhérant de l'UGCAA en 2 ou 3 tranches.

Ce même responsable souligne que cette convention à pour but de combattre la contrefaçon qui menace l'économie nationale, puisque les revenus du secteur de la télécommunication rapportent beaucoup d'argent à l'Etat. Il est à noter que l'UGCAA, à travers cette convention, est une sorte d'intermédiaire entre les sociétés de distribution de la téléphonie mobile et les commerçants. Dans ce sens, M. Boulenouar a indiqué que l'objectif est de diminuer le fléau du marché noir et de faciliter la tâche aux commerçants et artisans afin d'acheter des appareils portables de manière légale

(SOURCE : IT Mag Algerie)