Le Burkina Faso récompense les meilleurs sites internet lors de la nuit du Web

Actualités Internet

La nuit du web, organisé dans le cadre de la Semaine nationale de l'Internet, a eu lieu le samedi 9 juin à Ouagadougou. Les meilleurs sites web ont été récompensés et Sidwaya a reçu le "Gambré" de bronze dans la section organe de presse.

La nuit du web a récompensé les meilleurs sites web du Burkina Faso, le samedi 9 juin 2007. Pour cette troisième édition, 115 sites ont compéti dans les catégories décentralisation (6 inscrits), éducation et jeunesse (21 inscrits), entreprises (18), culture et artisanat (13), organisation de la société civile (13), administration publique (13), organes de presse et d'information (9), sites portail (6), hors catégorie (16). Trois catégories de "Gambré" (or, argent et bronze par ordre de mérite) ont été décernées aux plus méritants. Pour les 115 sites en compétition, un comité technique de sept membres a d'abord présélectionné 45 sites d'où sont sortis les trois meilleurs dans chaque catégorie désignés par un jury, présidé par le Pr Serges Théophile Balima et composé de sept membres. Cinq critères ont présidé au choix des meilleurs sites. Notamment, son contenu éditorial (qualité et quantité d'informations disponibles, étendu du site, logique de l'organisation des informations etc.) pour 40%, son ergonomie (confort d'utilisation et de navigation) pour 20%, les techniques web utilisées (site statique ou dynamique) pour 20%, la qualité artistique (design et couleurs utilisées) pour 10%, et enfin l'interactivité pour 10%. Le jury, à l'occasion, a précisé que les trophées décernés au cours de la nuit du web sont appelés "Gambré" désignant en langue nationale mooré, un filet, synonyme de toile, traduction de la terminologie web. Ainsi, les intervenants à la nuit du web ont salué l'initiative.

Le président du Conseil supérieur de la communication, Luc Adolph Tiao, a affirmé que l'analyse du thème de la SNI, "TIC et décentralisation" a "pour objet d'interpeller fortement et de sensibiliser l'ensemble des acteurs du développement sur la nécessité et l'utilité prouvée de promouvoir la généralisation de l'utilisation des technologies de l'information au sein des collectivités locales". Pour Luc Adolph Tiao, au-delà des primes d'encouragement, il faut retenir que le ministère des Postes et des Technologies de l'information et de la communication entend "susciter et encourager la créativité dans le domaine de la production de contenus web". Orienter la compétition sur des thématiques de développement Au terme de ces délibérations et tirant les leçons et les enseignements de la présente édition, le jury a fait des suggestions et des recommandations. Il a suggéré qu'une campagne d'information publique soit menée dès le début de chaque année pour assurer une plus large implication des acteurs et usagers des sites sous toutes les formes.

Le jury a recommandé aussi que la compétition soit orientée sur des thématiques de développement selon les éditions afin de promouvoir des applications plus concrètes. Par la voix du Pr Balima, le jury a encouragé les institutions et structures (publiques et privées) à développer des services en ligne à partir de leurs sites afin de faciliter la vie des citoyens. Le Dr Cheik Modibo Diarra a salué l'initiative de la nuit du web et s'est inscrit dans les recommandations du jury afin que pour les éditions prochaines «les thèmes soient bien ciblés et coïncident avec les thèmes de développement prioritaires du pays.»

(SOURCE : Sidwaya)