LE COMMERCE ELECTRONIQUE AU COEUR DE LA Réunion du bureau de la CEA pour l'Afrique de l'ouest

Actualités informatiques

Le bureau de la Commission Economique pour l'Afrique( CEA) a organisé, du 11 au 15 juin, une série de réunions au Palais des congrès de Niamey. Ainsi, hier matin, la réunion ad hoc du groupe des experts a ouvert ses travaux sous le thème : " le potentiel du commerce électronique pour l'expansion des échanges intra-régionaux en Afrique de l'ouest ".

En procédant à l'ouverture de la cérémonie, le Secrétaire général du Ministère de l'Economie et des Finances, M. Abdou Soumana, a souligné que cette session constitue une excellente opportunité pour nos pays, pour échanger sur ce thème d'actualité, porteur de bonnes perspectives pour le commerce dans notre sous-région. Du fait de la mondialisation a ajouté M. Abdou Soumana, " les économies et les marchés du monde sont interconnectés et totalement imbriqués les uns les autres. Ce qui aujourd'hui, a bouleversé les données du commerce international. Pour ne pas être en marge de ce processus, tous les pays cherchent à s'adapter à cette nouvelle forme de concurrence internationale ".

Face à cette situation, le Secrétaire général du Ministère de l'Economie et des Finances pense qu'il importe à nos pays de se former aux outils y relatifs, au nombre desquels, le commerce électronique. Car ajoute t-il, à l'évidence, nos pays doivent impérativement se préparer et s'organiser afin de mieux intégrer cette marche mondiale à l'instar des autres régions du monde, pour en tirer le maximum de profit des opportunités nouvelles.

L'importance du thème soumis à la réflexion des experts de la CEA n'est plus à démonter. En effet, comme l'a d'ailleurs souligné M.Abdou Soumana, le commerce électronique a pour but de permettre de promouvoir les échanges et l'intégration de nos pays. Quant au directeur du bureau de la CEA, M. Abdoulaye Niang, il a déterminé l'importance de l'apport de cette réunion pour l'Initiative de la

CEDEAO/UEMOA/CEA pour un programme sous-régional et performant du commerce électronique. Ce programme devait souligné M. Abdoulaye Niang, vise à mettre en place un cadre légal pour le commerce électronique afin de créer un environnement sécurisé favorable à des échanges en ligne multiformes en simplifiant les procédés et les procédures, tout en attirant des investissements étrangers directs en Afrique de l'ouest. Selon le directeur du bureau de la CEA, le commerce électronique a connu un essor considérable à tel point qu'il est aujourd'hui devenu un instrument essentiel pour la bonne marche de la globalisation. Pour que la globalisation offre plus

d'opportunités et de croissances avec prospérité et paix que de risque aux citoyens africains soutient-il, l'Afrique doit accélérer le taux de pénétration au niveau de la grande majorité des populations et des entreprises africaines aux nouvelles technologies de l'information et de la communication. Car il n'y a pas de doute que l'internet et les marchés financiers sont déterminants dans la bonne marche de la globalisation.

M. Abdoulaye Niang devait par la suite ajouter que les transactions électroniques sont essentielles pour que l'Afrique se repositionne pour utiliser au mieux les opportunités d'investissement dans les activités de valeur ajoutée dans la chaîne globale des produits dont les plus lucratives sont exécutées en dehors de la région Afrique..

Au cours de la conférence de presse qui a suivi cette cérémonie d'ouverture, le directeur du bureau de la CEA et le Haut Commissaire au NTIC, M. Massani Koroney, ont tour à tour expliqué l'importance de l'utilisation de l'internet dans les échanges tant nationaux qu' internationaux, et sur l'accès de nos entreprises à l'internet et à l'outil informatique.

(SOURCE : Le Sahel Quotidien)