Enquête de l'ANRT sur la pénétration des TIC AU MAROC

Actualités informatiques

En dépit de la progression relative constatée dans le secteur des TIC, en 2006, les ménages marocains demeurent faiblement équipés en ordinateurs. A peine 7% des ménages marocains, essentiellement urbains, disposent d'une connexion Internet.

La 3e enquête de l'ANRT sur le comportement des ménages face aux TIC a relevé un léger recul du taux de pénétration de la téléphonie fixe, au profit du mobile. La pénétration du fixe dans la population marocaine est en baisse à 4,24% fin 2006 (contre 4,49% en 2005). Le parc résidentiel s'établit à 813.000 lignes à fin décembre 2006 contre 884.546 en 2005.

L'ANRT évalue la pénétration dans les foyers à 18,1% en 2006 contre 18,3% pour l'année 2005. Près de 69% des foyers étudiés ne disposent d'aucune ligne fixe, et près d'un tiers d'une seule ligne fixe : très peu de multi- équipement dans ce domaine puisque seuls 1,7% des foyers ont plus d'une ligne fixe. « Le taux d'équipement des foyers a augmenté de manière très significative dans les mobiles entre 2004 et 2005 mais après avoir assisté à ce véritable boom on constate un ralentissement net de l'accroissement de ce taux pour 2006. Le suréquipement en téléphonie mobile est par ailleurs confirmé cette année encore puisque 68% (contre 61,2% en 200) des personnes disposent de plusieurs téléphones mobiles dans leur foyer.

Les individus vivant en zone rurale ne sont quasiment pas équipés d'ordinateurs au sein de leur foyer. Seulement 1,8% en sont dotés en 2006. Un ratio presque inchangé par rapport à 2005. C'est en zone urbaine où 24% des personnes ont au moins un ordinateur à disposition au sein de leur foyer.

Parmi les causes du non équipement, les individus invoquent en tout premier lieu le prix trop élevé de l'ordinateur comme frein majeur à son acquisition avec 52,5% (47,5% en 2005) suivi de l'absenced'utilité 18,8% (27,7% en 2005) et l'analphabétisme 17,4% en sensible baisse (36,7% en 2005).

S'agissant de l'Internet à domicile, le taux de pénétration de l'accès à Internet à domicile était faible en 2004, on estimait que seulement 120.000 ménages disposaient d'une connexion à Internet à domicile, soit un taux de pénétration dans la population totale de 0,4%. En 2005 ce taux est monté à 0,8% de la population totale (ou encore 4,3% des ménages) pour une estimation de 240.000 lignes (tous débits confondus). En 2006, on compte 390.000 lignes, soit 7,0% des ménages (ou encore 1,3% de la population totale).

(SOURCE : Libération)