Le mobile et l'internet rapide, moteurs de la croissance chez Mauritius Telecom

Actualités économiques

Des profits de Rs 1,9 milliard après impôts en 2006, soit une hausse de 19 % sur l'année. MT attribue cette performance à sa transformation en un prestataire de services de téléphonie intégrés.

Appalsamy Thomas, président du conseil d'administration et Sarat Lallah, CEO de MT lors de la présentation des résultats du groupe hier.

Le haut débit, la téléphonie mobile et les technologies convergentes propulsent les résultats de Mauritius Telecom (MT) près de la barre de Rs 2 milliards. Le premier fournisseur de télécoms du pays a réalisé en 2006 des profits de Rs 1,9 milliard après impôts (soit une hausse de 19 % sur l'année) sur un chiffre d'affaires de Rs 6,3 milliards. La direction de MT attribue cette performance à la transformation du groupe en un prestataire de services de téléphonie intégrés.

"Ces bons résultats doivent être attribués avant tout à notre stratégie basée sur des investissements judicieux dans des domaines porteurs, tels le haut débit, le mobile et les technologies convergentes", souligne Appalsamy Thomas, président du conseil d'administration de MT. Les dirigeants de la compagnie présentaient hier les résultats du groupe à la Telecom Tower à Port-Louis.

MT a fait un premier pas dans les technologies convergentes l'année dernière avec l'introduction de My.T, le service multiplay et de télévision sur ADSL. Les retombées pour les premiers mois d'opération sont jugées très satisfaisantes. A la fin de l'année dernière, le nouveau service comptait quelque 6 000 abonnés (le nombre de clients est passé à 10 000, selon la direction).

"Le fait marquant de 2006 aura été le lancement de My.T. Nous entrons dans un marché qui aura un effet déterminant sur le développement du groupe", avance Dominique Saint-Jean, deputy chief executive officer du groupe.

L'Internet rapide commence à rapporter gros à MT. Telecom Plus, la filiale de services Internet de MT, comptait à fin 2006, 16 000 clients, soit le double du chiffre de 2005.

La téléphonie mobile poursuit aussi sur sa lancée. Le nombre de personnes connectées au réseau de Cellplus, filiale de cellulaire de MT, s'élevait à 490 000 à décembre 2006 (l'opérateur a déjà dépassé la barre de 500 000 abonnés).

"Nous avons investi plus de Rs 900 millions afin d'apporter à nos clients des produits et des services innovants. Nous améliorons constamment notre réseau et nos équipements et nous investissons régulièrement dans les nouvelles technologies", soutient Appalsamy Thomas.

Sarat Lallah, chief executive officer (CEO) de MT met, lui, l'accent sur les baisses de tarifs des diverses prestations de la compagnie. Les tarifs des appels internationaux ont baissé de 30 % l'année dernière. Ces baisses sont allées jusqu'à 41 % sur les appels au moyen des cartes de téléphone, Sezam. Les lignes dédiées ( l'international private leased circuit ) ont connu une réduction de 47 % sur l'année. Le coût de l'ADSL a aussi baissé, et ce, jusqu'à 20 %.

"Nous allons continuer à nous focaliser sur la mise en place de notre stratégie visant à maintenir le niveau des recettes provenant de nos services ligne fixe, augmenter la pénétration du mobile et étendre davantage l'utilisation du broadband et faire croître le nombre d'abonnés à My.T.", explique Sarat Lallah.

Marc Rennard, représentant de France Telecom (FT) au sein du conseil d'administration de MT, met en exergue les bénéfices que tire MT de son partenariat avec le principal opérateur français. "Toute innovation qui est disponible au groupe FT est mise à la disposition de MT le jour suivant", affirme-t-il.

Orange Business Services (OBS), la subsidiaire de services d'Internet et de mobile de France Telecom dédiée aux entreprises, sous-traite son service clientèle à Maurice. La société démarre ses opérations à partir du mois d'octobre.

"L'express" a révélé dans son édition d'hier l'implantation à Maurice du desk service clientèle de la compagnie. Celle-ci compte recruter 180 personnes d'ici mi-2008. La première phase de recrutement des effectifs débute le mois prochain. Orange a élu domicile à la cybertour II d'Ebène où elle occupera trois étages. "Ce ne sera pas un centre d'appels, mais une opération à haute valeur ajoutée.

Il y aura une vingtaine de télé opérateurs, mais le gros du personnel sera constitué d'ingénieurs et de techniciens", avance Marc Rennard, vice-président exécutif d'Orange pour les régions Afrique, Asie et Moyen-Orient et également membre du conseil de Mauritius Telecom. Les opérations mauriciennes d'OBS seront dirigées par Despax Patrice.

(SOURCE : L'Express)