LA COTE D'IVOIRE SE DOTE D’UNE ASSOCIATION POUR LA PRESSE EN LIGNE

Actualités Internet

Les professionnels du secteur de la presse en ligne de Côte d'Ivoire, ont créé leur association. Il s'agit du Réseau des professionnels de la presse en ligne de Côte d'Ivoire (REPPRELCI), qui a organisé son assemblée générale (AG) constitutive samedi dernier, à l'hôtel Ivoire, à Cocody. Au sortir de celle-ci, Barthélémy Kouamé, journaliste web à FratMat.net, seul candidat en lice, a été élu par acclamation président du réseau, pour un mandat de trois ans.

Ce dernier entend au nombre des actions à mener pour "élever le réseau au rang des associations qui comptent", privilégier la formation de ses membres. Le REPPRELCI, a-t-il souligné, se veut le creuset de la promotion du journalisme en ligne. Il regroupe les journalistes, les photographes, les correcteurs, les commerciaux et les techniciens qui évoluent dans cette sphère d'activité. Mme Martine Coffi-Studer, ministre délégué auprès du Premier ministre, chargée de la Communication, a été représentée à cette cérémonie par M. K ouman Alexis. Celui-ci a attiré l'attention des journalistes web sur le contenu des informations qu'ils transmettent sur l'internet qui est leur support de travail. Il leur a recommandé de veiller à en faire un véritable instrument de paix.

M. Alfred Dan Moussa, le directeur des rédactions de Fraternité Matin qui a fait une communication sur la place des journaux web dans le monde des médias, a relevé lui aussi le problème que pose souvent la source des informations diffusées sur Internet. Il a déploré le fait que "la circulation des messages sur la toile ne réponde à aucun code de conduite". Un autre point qu'il a relevé est la différence que les lecteurs ne font pas toujours entre le contenu d'un journal sur support écrit et celui en ligne qui est le travail d'une rédaction autonome, comme c'est le cas de Fraternité Matin.

Pour imposer FratMat.net, le directeur général de Fraternité Matin, M. Honorat Dé Yédagne, a annoncé que ce groupe est en train de signer un contrat ave c les opérateurs de mobiles pour qu'on puisse le lire sur les portables. Pour leurs actions en faveur de l'émergence d'un journalisme web, MM. Honorat Dé Yédagne, Richard Assamoi, conseiller technique à la communication à la Présidence de la république, Déby Dalli, directeur central de l'AIP, et Ibrahima Sy Savané, coordinateur national du projet panafricain des services en ligne, ont reçu des diplômes d'honneur du REPPRELCI.

(SOURCE : Fraternité Matin)