MOOV INNOVE EN COTE D'IVOIRE AVEC DES COMMUNICATIONS GRATRUITES

Actualités Télécom

«Vous employés de la Sotra, pourrez dès lors communiquer gratuitement entre vous». Ces mots de M. Ludovic Gnoanka, directeur financier et comptable de Moov, qui s'exprimait ainsi le mercredi dernier à la cantine de la Sotra, viennent expliquer le partenariat qui unit les deux sociétés.

En effet, lors de la signature de convention, M. Gnoanka a salué l'appui de la direction de la Sotra qui a permis de nouer ce partenariat à l'endroit des membres de la MUGES (Mutuelle générale des employés de la Sotra). Selon lui, cet engagement ne répond pas uniquement à un but commercial. Il se manifeste également par une collaboration sur le long terme. C'est un mariage qui permettra à cette société de transports de bénéficier d'une expérience technique, d'accéder à des technologies de pointe telles que le GPRS et la technologie EDGE, de communiquer à des tarifs ultra compétitifs. «En signant aujourd'hui, vous leur permettez de communiquer à des prix défiant toute concurrence. En effet, vous employés de la Sotra, pourrez dès lors communiquer gratuitement entre vous», a dit M. Gnoanka. Qui n'a pas manquer de rappeler que l'objectif de sa société est d'être «leader sur le marché de la téléphonie mobile et de révolutionner le quotidien des Ivoiriens en leur proposant des offres et services inédits à des coûts accessibles à tous».

Avant M. Gnoanka, le directeur de développement des ressources humaines de la Sotra, M. Gnahoré Godéhi, a salué l'heureuse initiative de M. Pascal Camara Kouamé, président de la MUGES. Pour lui, cela va aider au renforcement de la solidarité et mieux, de permettre aux agents de rester permanemment en contact. Le président de la MUGES a également abondé dans le même sens et préciser que désormais, l'information sera plus rapide et plus fluide. Quant à M. Philippe Attey, directeur général de la Sotra, il a révélé que malgré les commentaires qui ont été faits avant la signature de ce partenariat, il a tenu à donner son onction à ce mariage qui va permettre de découvrir les bienfaits de la concurrence. Avant de conseiller ses employés: «Même s'il n'y a pas de limite, limitez vos appels sinon on n'aura pas le temps de travailler».

(SOURCE : Le Patriote)