30% DE LA CLIENTELE DES CYBERCAFES SONT DES FEMMES EN ALGERIE

Actualités Internet

Une enquête d’opinion qu’IT Mag a effectuée auprès d’un certain nombre de cybercafés dans la région d’Alger montre que l’utilisation d’Internet par les Algéroises est en constante progression. C’est un fait avéré : entre 30 et 40% de la clientèle des cybercafés est féminine. On constate que la moyenne d’âge des femmes qui utilisent Internet dans les cybercafés varie entre 16 et 45 ans. Mais que viennent-elles rechercher et à quelle fin utilisent-elles la Toile ?

Il faut savoir que pour la majorité des femmes, le temps d’utilisation se résume à moins de 3 heures de connexion (47%), allant parfois de 5 à 10 heures (33%) par semaine. En effet, les Algéroises savent conjuguer évasion, « rêverie », réalité et utilité. N’est-ce pas là une preuve de leur aptitude à diversifier leurs connaissances et capacités car quand on les entend nous répondre qu’elles utilisent beaucoup l’e-mail (38%) pour maintenir les liens avec leurs familles à l’étranger, garder le contact avec leurs ami(e)s mais aussi pour échanger des données professionnelles, on se rend compte qu’elles sont de moins en moins à la marge.

D’ailleurs, selon les gérants de cybercafés, les questions relatives à l’utilisation ou l’ouverture de la boîte e-mails sont les plus récurrentes et dénotent l’importance accordée à ce mode de communication. La facilité d’accès, les coûts et la diversité de l’information constituent une mine d’or dans laquelle elles n’hésitent pas à puiser pour leurs informations professionnelles et l’amélioration de leurs connaissances (42%). Le recours au Net reste, pour une part très importante des femmes, un moyen d’évasion et de rencontres. L’utilisation à des fins privées prédomine avec le tchat (28%) pour échanger et se distraire mais aussi pour multiplier et favoriser les rencontres (24%), souvent plus faciles virtuellement... circonstances sociologiques obligent ! Enfin, une chose est certaine : 95% des femmes interrogées comptent utiliser Internet pour promouvoir leur avenir, conscientes de l’importance du monde virtuel dans l’évolution personnelle de chacune.

(SOURCE : ITMag)