ENTRETIEN AVEC MAMADOU DIOP DU GROUPE ISEG AU SENEGAL

Actualités informatiques

A l'issue de sa participation au forum d'Issy-les-Moulineaux la semaine dernière, notre compatriote Mamadou Diop, directeur du groupe Iseg, annonce que Dakar a été sollicitée pour une rencontre internationale en 2007. Il nous parle également du Prix décerné au chef de l'Etat.

Vous venez de prendre part au forum mondial d'Issy-les-Moulineaux. Comment jugez-vous votre participation ?

"Le Groupe Iseg-Cesmi, qui est membre du comité exécutif du Forum mondial de la démocratie et de l'administration électroniques (World e-gov forum) a déplacé une délégation de dix personnes conduite par moi-même. Durant le forum, nous avons noué de très bons contacts avec les représentants de l'Onu, de la Commission européenne, de l'Agence mondiale de la solidarité numérique et des grandes entreprises mondiales des Nouvelles technologies.

Nous sommes venus en délégation chercher des partenaires pour la réalisation de notre projet des centres bourses Ntic qui consiste à créer plus de 500 centres informatiques dans toutes les Communautés rurales du Sénégal. Il faut rappeler que ce projet a été élaboré dans le cadre du programme bourses Ntic parrainé par le chef de l'Etat, pour former 50.000 étudiants à l'outil informatique. C'était lors du Sommet mondial sur la Société de l'information à Tunis. Ainsi, nous avons formé près de 30.000 étudiants en Informatique, grâce au soutien du président Wade.

D'ailleurs, ce projet a été sélectionné par les bailleurs de fonds récemment à Lyon, lors du forum des acteurs le 13 septembre organise par l'Agence mondiale de la solidarité numérique. Et durant ce forum, tous les organismes ont sollicité notre délégation pour développer des partenariats visant à mettre des projets pour lutter contre la fracture numérique. Nous pouvons dire que la participation sénégalaise a été extrêmement positive.

Ce forum a été une occasion pour primer le président de la République. Quel est votre sentiment ?

C'était une véritable consécration au Sénat français pour le président Wade, avec la remise du Grand prix spécial de la Citoyenneté numérique universelle. Le prix a été décerné aussi bien par l'Onu représentée par le sous-Secrétaire général, M. Boisard, directeur exécutif de l'Unitar, le président du Sénat français, la Commission européenne, l'Agence mondiale de la solidarité numérique. Me Wade a fortement mérité ce prix de par sa contribution à la lutte contre la fracture numérique et la paix dans le monde.

D'ailleurs, nous allons lui proposer de faire du Sénégal un pays-test de réalisation de la fracture numérique. Il s'agira de faire de sorte que tous les jeunes Sénégalais et africains accèdent à la Société de l'information, par la parfaite maîtrise de l'outil informatique. Car nous pensons que chaque année, nous pouvons former plus de 500.000 élèves et jeunes au Sénégal.

A quand l'organisation d'un forum d'une telle dimension à Dakar ?

Toutes les autres délégations nous ont approché pour organiser à Dakar une version du World e-gouv forum courant 2007.

Nous allons saisir le président Wade pour parrainer l'événement. Nous avons déjà mis depuis Paris un comité et avons pris contact avec la plupart des grandes entreprises comme Cisco, Bull, Alcatel, etc. pour soutenir l'organisation.

(SOURCE : Le Soleil)

*