« Windows Vista »… en vente libre en algerie

Actualités informatiques

Contacté, Microsoft Algérie regrette et se dit désolé que les consommateurs algériens soient dupés par des revendeurs avides d’argent facile et prêts à tous les subterfuges pour revendre ce qui est gratuitement téléchargeable sur Internet. Néanmoins, la firme reconnaît ne pas avoir fourni assez d’effort communicationnel envers le public, qu’il soit novice ou professionnel, afin de vulgariser et rendre plus accessibles les versions d’essai de Windows Vista.

Pratiquement tous les revendeurs spécialisés en matériels informatiques et en logiciels visités à Alger et sa périphérie affichent à la vente les DVD des versions bêta de Windows Vista (1, 2 et 3) et ce, à un prix qui oscille entre 150 et 200 dinars pièce, sachant qu’il est téléchargeable gratuitement sur le Net.

Apparemment défiant toutes les lois du copyright et surtout en passe de réinventer la pratique commerciale en Algérie, ces magasins ne sont pas sans ignorer qu’on peut avoir sans rien débourser une version de test du successeur de Windows XP, pour peu que l’on fasse preuve de patience car télécharger 4 Go d’une seule traite excède les quatre semaines avec la qualité de connexion que l’on sait. Et justement, c’est l’argument phare des gens interrogés qui répondent, presque enthousiastes, qu’ils « épargnent à la clientèle de longues journées de téléchargement qui, de toutes les manières, leur aurait coûté bien plus cher que de l’obtenir gravé sur un DVD et à ce prix là ». Mathématiquement, le raisonnement semble « crédible et tenable » mais il est battu en brèche par M. Hervé Servy, directeur marketing de Microsoft Algérie, en affirmant qu’« offrir un service que l’on fait payer est une chose, porter atteinte à la propriété intellectuelle en est une autre. D’autant plus qu’aucune garantie n’est offerte à l’acheteur quant au contenu du support en question ». En effet, M. Servy ne s’y est pas trompé en mettant en garde les utilisateurs contre un contenu « corrompu », incomplet ou représentant un danger pour la machine.

Des revendeurs questionnés sur la « bonne santé » de leur « affaire » avouent avoir eu des retours pour cause d’incompatibilité des systèmes, de la faiblesse de la configuration matérielle, notamment au niveau de la mémoire sinon du CPU graphique, ou encore, cas de retour le plus fréquent, « un problème de pilotes manquants ». Dans un échange de courrier électronique avec IT Mag, Microsoft Algérie, par la voix de son directeur général, M. Lahouari Belbari, qui rejoint d’ailleurs en tout point le commentaire de M. Servy sur cette question, écrit : « Nous sommes tristes […] d’apprendre que des gens mal intentionnés continuent ‘‘librement’’ à duper le consommateur. En effet, Windows Vista -dans sa version bêta ou RC1- est disponible gratuitement sur Internet ! Nous nous posons la question de l’éthique des ‘‘magasins’’ qui vendent un produit… gratuit et ce, bien plus cher que la valeur du service rendu par le fait de ne pas avoir à télécharger un gros volume. De plus -et avant tout- cela constitue un risque important pour le consommateur car nous ne pouvons savoir la qualité du produit diffusé dans ces ‘‘magasins’’. S’agit-il vraiment de notre produit [chargeable dans sa version bêta sur Internet gratuitement] ou d’une version trafiquée ? Que contient ce CD, est-il vierge de tout virus ? […] ». Cela dit, il faut croire que l’acheteur potentiel d’une version bêta de Windows Vista est « forcément » complice en acceptant de jouer le jeu de revendeurs sans scrupules et en affichant une passivité qui encourage ces derniers à produire davantage de copies qu’ils mettront à la vente. « Cela rejoint la question du piratage et pourquoi nous luttons. Nous condamnons l’attitude visant à abuser de la crédulité des consommateurs -pas tous experts par définition- en leur vendant un produit semblant ‘‘identique’’ mais pas du tout identique en fonctionnalités et sécurité », poursuit encore Microsoft Algérie… qui n’est pas exempt de tout reproche car, comme le reconnaîtra, du reste, M. Servy, peu de travail de diffusion et de vulgarisation avait été entrepris autour de Windows Vista aussi bien en direction des entreprises, des institutions publiques utilisatrices que du grand public, en leur indiquant par exemple qu’il était possible d’en télécharger un exemplaire à partir de son site Internet sinon en consacrer des quotas et les distribuer à quiconque en fera la demande. Néanmoins, le meilleur canal pour diffuser en masse Windows Vista réside, aux yeux de Microsoft Algérie, dans OusraTic dont il dira que « les fabricants [qui pourvoient les PC dans le cadre de cette opération] sont en ce moment en train d’être certifiés sur Windows Vista afin de pouvoir proposer [aux acheteurs et souscripteurs], le jour même du lancement mondial, Windows Vista dès sa sortie commerciale avec toute la garantie et la sérénité qu’ils sont en droit d’exiger ».

Enfin, il y a lieu de rappeler encore une fois que pour ceux qui sont intéressés par avoir un aperçu sur les caractéristiques ou bien les différentes fonctionnalités de Windows Vista, Microsoft a mis en ligne des versions de test, de même que pour Microsoft Office 2007. Autrement, divers sites Internet spécialisés offrent une alternative aux utilisateurs, mais certainement pas celle d’aller se faire « berner » !

(SOURCE : IT Mag)