vers une baisse des tarifs DE L’ADSL A MAURICE

Actualités Internet

Le réseau qui relie les abonnés aux centraux téléphoniques est financé par le biais du «rental» qu'ils paient chaque mois.

Les tarifs de connexion Internet haut débit (Broadband Internet Access) à travers l'ADSL pourraient connaître une baisse à partir de la semaine prochaine. L'Information and Communication Technologies Authority (Icta), organisme régulateur du secteur, a avalisé une demande de Mauritius Telecom pour une baisse moyenne de 26 % du tarif d'interconnexion que paient les fournisseurs d'accès à Internet (FAI).

C'est en fait le tarif d'interconnexion qui a baissé et non les tarifs offerts par les FAI. Les prix payés par ces fournisseurs d'accès à Internet passent ainsi de Rs 730 à Rs 480 pour une connexion de 128 Kilobytes par seconde (Kbt/s), de Rs 780 à Rs 535 pour la connexion 512 Kbt/s et Rs 1200 à Rs 1005 pour la connexion d'un méga par seconde.

Baisse de 75 % réclamée

Le principal FAI, aussi appelé Internet Service Provider (ISP), Telecom Plus, offre l'ADSL 128 Kbt/s à l'abonné à Rs 950 par mois, le 512 Kbt/s à Rs 1 540 et le 1 Mbt/s à Rs 6 410.

S'il décide de passer la totalité de la baisse à ses clients, la connexion 128 Kbt/s passerait alors de Rs 950 à Rs 700, soit une baisse de Rs 250. La connexion 512 Kbt/s serait offerte à Rs 1 295 au lieu de Rs 1 540, ce qui représente une différence de Rs 245, et le méga passerait de Rs 6 410 à Rs 6 215, soit Rs 195 de moins.

Commentant ces chiffres, Ganesh Ramalingum, fournisseur d'accès ADSL aux compagnies, devait déclarer que «cette baisse est une bonne chose. Mais ce n'est pas assez. Ce n'est pas de 26 % qu'ils auraient dû baisser, mais de 75 %, car le coût réel d'une ligne ADSL de Mauritius Telecom ne dépasse pas Rs 150, et là je suis très généreux, car Rs 100 est le prix raisonnable. Sans la baisse de 75 %, la majorité des foyers du pays ne pourront pas se payer l'ADSL.»

On s'attend que les fournisseurs d'accès Internet utilisant un réseau sans fil (Nomad et Emtel, et prochainement Mahanagar Telephone et DCL) suivent la tendance à la baisse.

Nomad avait en fait protesté contre la demande de baisse faite en mai par Mauritius Telecom, arguant que cette baisse lui porterait un coup en raison du lourd investissement qu'il a fait pour offrir l'internet sans fil aux Mauriciens.

La compagnie avait aussi affirmé qu'une baisse des tarifs du câble SAFE serait plus appropriée pour favoriser la pénétration d'Internet dans les foyers. Quoi qu'il en soit, l'Internet reste cher à Maurice où il n'y a que 12 000 clients ADSL pour une population de 1,2 million.

(source : L'Express)