UN NOUVEAU SYSTEME INFORMATIQUE AUX DOUANES CAMEROUNAISES

Actualités informatiques

Le Sydonia a été lancé hier à Douala par le ministre délégué auprès du MINEFI chargé du Budget, Essimi Menye.

Ça y est. Le Système douanier automatisé (Sydonia) a été lancé, hier en fin de matinée à Douala, par le ministre délégué auprès du ministre de l'Economie et des Finances, chargé du Budget. Essimi Menye a en effet présidé une cérémonie courue au cercle municipal. Les opérateurs économiques et les opérateurs en douanes en particulier étaient nombreux pour comprendre le système. Venu quelques jours plus tôt dans la capitale économique, le ministre s'était rendu compte de l'état d'avancement du projet alors fin prêt.

Selon des informations données par le directeur général des Douanes, Antoine Manga Massina, présent aux côtés du ministre hier, plus de 100 sociétés se sont déjà arrimées et 22 manifestes se trouvent dans les serveurs. De bon augure pour le Sydonia appelé à améliorer la gestion des Douanes camerounaises. Jusqu'ici, c'est le système Pagode (Procédures automatisées de gestion des opérations de la douane et du commerce extérieur) qui était en vigueur. Il n'était plus up to date, comme on dit, et le gouvernement avait pris l'option de lancer un vaste programme de réforme et de modernisation des Douanes. Un comité de réforme avait été mis en place en 1999 pour réfléchir à la question qui s'était très vite prononcé pour la généralisation de l'informatisation des opérations douanières. L'on en est à la responsabilisation des opérateurs économiques auxquels le Sydonia offre souplesse et flexibilité. Une autre manière de sécuriser et de faciliter les opérations du commerce extérieur mais également d'améliorer le climat des affaires

Rappelons que le Sydonia vise entre autres à réduire les délais de dédouanement, à faire établir les statistiques du commerce extérieur dans les meilleurs délais et à fournir des données fiables pour la lutte contre la fraude douanière, la contrebande et la contrefaçon. Sa mise en place aura nécessité la prise en compte des préoccupations des partenaires des Douanes, des professions maritimes et autres syndicats. Pas moins de 40 réunions, selon des chiffres fournis par le Dg des Douanes. 160 postes informatiques ont été installés avec les interconnexions qui vont avec. Les Douanes ont également assuré et ce, gratuitement, la formation de 1200 personnes dont des douaniers et des intervenants extérieurs. Parallèlement au Sydonia, les Douanes ont également inauguré hier après-midi le scanner des marchandises installé au Port autonome de Douala, dans le secteur Littoral des Douanes.

(SOURCE : Cameroon Tribune)