COTE D'IVOIRE: INVESTISSEMENT PAR INTERNET : LE GOUVERNEMENT APPELLE A LA VIGILANCE

Actualités Internet

Investir une somme et se faire payer avec un taux d'intérêt allant de 100 à 1000 % dans un délai d'un à 15 mois. Voici un phénomène "financier" qui fait courir les Ivoiriens depuis quelques mois. Le ministre délégué auprès du Premier ministre Chargé de l'Economie et des Finances vient de lancer une alerte à l'escroquerie à l'endroit des populations en leur demandant de se méfier des établissements qui leur font ces alléchantes propositions. Le communiqué transmis à la presse lundi dernier relève que "ces pratiques constituent des opérations d'abus et d'escroquerie". Pour cela le ministre informe les populations que les structures ou maisons d'investissement qui opèrent dans cette affaire "n'ont aucune existence légale et donc leurs activités sont illicites. D'où son appel à la vigilance de tous.

Le ministre délégué à l'Economie et des Finances sera-t-il entendu ? Ce n'est pas évident. La fièvre du "E Investissement" (investissement par Internet) bat tellement son plein. Les cabinets de placement naissent chaque mois, font des propositions aussi alléchantes les unes que les autres. Pour exemple, une mise de 50 mille francs CFA rapporte au bout de sept mois un gain de 800 mille francs. Un investissement de 400 mille francs rapporte 2 millions de francs au bout de 100 jours. Incroyable n'est-ce pas ? Et pourtant de nombreux "investisseurs" ont eu les sommes promises. Il n'y a qu'à voir les files de personnes qui, chaque jour se bousculent devant les cabinets de placement pour toucher leur argent.

L'engouement est tel que les cabinets prolifèrent et prospèrent à Abidjan. Pour l'instant le quartier des II-Plateaux tient la palme avec une demi-douzaine d'établissements. Remarque importante, mais qui n'a pas d'explication véritable, c'est la forte présence des pasteurs des églises évangéliques dans le système. Ceux-ci, selon une "E investisseuse" contribuent fortement à la promotion du produit à travers les messages lancés dans les églises pour demander aux fidèles de ne pas hésiter.

Mais comment les Cabinets de placement s'y prennent-ils pour multiplier l'argent des investisseurs ? "Il s'agit tout simplement de placement en bourse. Nous récoltons l'argent des gens et nous agissons en bourse via Internet", explique l'un des responsables de cabinet. Là s'arrêtent les explications. Qui sont les intermédiaires ? Où sont-ils ? Les réponses à ces questions relèvent du secret de Dieu-Internet !

Mais les grandes interrogations que les plus prudents se posent sont celles-ci : l'idylle entre investisseurs et cabinet restera-t-elle longtemps de mise ? L'argent sera-t-il toujours versé correctement aux premiers ? Le système ne se bloquera-t-il pas à un moment donné? Bref. Les gens ont encore en mémoire la triste tontine qui avait fait miroiter des gains importants aux Ivoiriens avant de plonger nombre d'entre eux dans la désillusion.

(SOURCE : Fraternité Matin)