Des PC pour le Tiers Monde

Actualités informatiques

Intel Corp. et Advanced Micro Devices Inc. transposent leur rivalité féroce vers le Tiers Monde. En jeu, un marché émergent resté inexploré de 3,8 milliards de personnes, dont le pouvoir d’achat, selon les chiffres de la Banque Mondiale, est inférieur à 4 000 dollars par foyer.

Lors du Congrès mondial sur les technologies de l’information d’Austin (Texas) la semaine dernière, Intel a dévoilé des projets d’investissement, à hauteur d’environ 1 milliard de dollars, au cours des cinq prochaines années dans son programme « World Ahead » (Le Monde en avant »), qui cible tout particulièrement les marchés émergents. AMD a annoncé son propre programme, appelé « 50x15 », il y a plusieurs années, dans le but de connecter 50 % de la population mondiale à l’Internet d’ici 2015.

Les programmes concurrents des deux géants du microprocesseur ne sont pas les premiers essais de l’industrie technologique pour vendre des ordinateurs et de la connectivité aux pays en voie de développement. « L’ordinateur à 500 dollars », un concept qui a été lancé sans succès il y a plus de dix ans, est un autre exemple.

Faisant endosser la cause des échecs précédents à « une approche verticale prise par les équipes d’ingénieurs américains parachutées dans le Tiers Monde », Navi Radjou, vice-président chez Forrester Research Inc., pense que les prospects pourraient être plus brillants cette fois. « Il ne doit pas s’agir d’un dispositif technologique », explique-t-il. « Il s’agit d’un modèle de gestion et du type de partenariats ou collaborations élargis que l’on peut construire sur le plan local. »

Contrairement au début des années 90, les initiatives d’aujourd’hui semblent prêtes à fournir des dispositifs conçus au niveau local et à créer un réseau de fabricants locaux ayant la volonté de les construire. En outre, l’appétit pour de nouveaux dispositifs éducatifs parmi les populations des marchés émergents est également en pleine croissance. Rappelant l’absurdité de la commercialisation des PC à 500 dollars à des personnes dont le revenu quotidien est de seulement un dollar, M. Radjou affirme que cette fois, AMD s’associe à des banques de micro-prêts afin de rendre abordables les PC pour des utilisateurs ruraux. Les organisations non gouvernementales (ONG), avec lesquelles la société travaille, collaborent avec des agences de micro-financement afin de subventionner les coûts de l’Internet.

Cependant, aucune cause valable n’arrive sans les obligations qui vont avec, généralement sous la forme d’agendas technologiques d’entreprise. En particulier, Intel pourrait faire face à des critiques au moment où il intègrera le WiMax, sa technologie large bande sans fil propriétaire, dans tous les appareils destinés au Tiers Monde. Certains pensent qu’Intel espère voir le monde changer ses règles de spectre pour favoriser le WiMax. Entrer sur le marché du Tiers Monde, ajoute M. Radjou, pour « se focaliser sur une plate-forme technologique, telle que le WiMax d’Intel, est un des défis. »

La technologie one-upmanship a prédominé sur la scène du WCTI (Congrès mondial sur les technologies de l’information) la semaine dernière, alors qu’Intel et AMD dévoilaient leurs projets devant une audience d’environ 2 100 délégués du WCIT.

Le PDG d’Intel, Paul S. Otellini a présenté Eduwise, le nom de code d’un ordinateur portable conçu par une équipe d’Intel à Bangalore (Inde), en particulier pour les étudiants du Tiers Monde. Le petit ordinateur portable arrive avec une connectivité sans fil, un clavier dimensionné pour de petites mains et une poignée de transport intégrée comme celle présente sur une boîte pique-nique d’un enfant.

Les jus concurrentiels de M. Otellini sont apparus clairement lorsqu’il a décrit le programme World Ahead d’Intel. « Personne ne souhaite la technologie d’hier », a-t-il expliqué, un coup de poing au système de connectivité Internet personnelle (PIC) à bas coût qu’Advanced Micro Devices a fourni aux écoles en Afrique, en Amérique Latine et dans d’autres régions pendant deux ans dans le cadre de son programme 50x15. Alors que le PIC de première génération d’AMD comprend un modem 56k intégré et des ports USB pour ajouter des clés électroniques sans fil, a indiqué M. Otellini, les systèmes World Ahead devraient présenter une connectivité WiMax intégrée comme technologie phare.

(SOURCE : EE Times)