Le sommeil de Microsoft Afrique du Nord

Actualités informatiques

Il fut un temps (il y a quelques années de cela) où Microsoft Afrique du Nord brillait par son dynamisme. Il ne se passait pratiquement pas un trimestre où l’on n’organisait pas un événement quelconque : séminaire, conférence, conférence de presse, démonstrations, lancement de produit, etc. Or on remarque, depuis un bon bout de temps, que la représentation nord-africaine du numéro un mondial des logiciels ne bouge pratiquement plus. Et si elle bouge (car on aimerait bien croire qu’elle bouge), elle ne le fait plus savoir comme avant.

Jugez-en. Le site Internet de la région (accessible depuis www.microsoft.com.tn) renferme comme tous les sites de Microsoft une rubrique dédiée aux journalistes. Cette rubrique n’a pas été mise à jour depuis … le 16 novembre 2005. Et encore ! Car en ce mois de novembre, il n’y avait qu’un seul événement. La news précédente remonte au mois de septembre où l’on enregistre deux événements ! A titre de comparaison, le site de Microsoft France est régulièrement mis à jour et il ne se passe pas un mois où l’on ne trouve pas une info nouvelle.

Autre rubrique qu’on n’arrive pas à trouver sur le site de Microsoft Afrique du Nord (sauf si on a mal cherché), celle de l’équipe dirigeante. Une rubrique qui existait bien sur le site (avec les photos des responsables), qui existe encore sur les sites européens de Microsoft, mais qui n’existe plus sur celui du Maghreb.

Quand on pense que les journalistes maghrébins ont accompagné le lancement de cette filiale, le lancement des différents produits, les tests qu’ils ont réalisés, on s’interroge pourquoi cette perte d’intérêt. Cette même filiale, il n’y a pas si longtemps, n’hésitait pas un instant à inviter ces mêmes journalistes à des manifestations un peu partout dans le monde, à leur donner des informations, à leur fournir des logiciels béta pour faire les tests d’usage utiles au public, à organiser des rencontres avec les décideurs de Microsoft, etc.

Qu’est-ce qui s’est donc passé entre–temps ?

(SOURCE : Web Manager Center)