Quatre candidats pour les licences de 3e génération AU MAROC

Actualités Télécom

L’ANRT a annoncé vendredi que quatre sociétés ont répondu à l’appel à concurrence pour l’octroi de licences de 3e génération (3G) pour l’établissement et l’exploitation de réseaux publics de télécommunication au Maroc.

Le 02 mai 2006, conformément à la lettre d’orientations générales pour la libéralisation du secteur des télécommunications pour la période 2004 - 2008, l’Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications a lancé un appel à concurrence pour l’octroi de licences de 3ème génération pour l’établissement et l’exploitation de réseaux publics de télécommunication au Royaume du Maroc.

Ce processus vise à octroyer un maximum de trois licences. Chaque attributaire devra payer une contrepartie financière de 360 millions de DH et une contribution au réaménagement du spectre.

A la date de dépôt des offres, six sociétés et opérateurs, dont liste est cijointe, ont retiré le dossier de l’appel à concurrence. Pour accompagner ces sociétés et en application des dispositions du règlement de l’appel à concurrence, l’ANRT a tenu des réunions de travail avec les sociétés qui en ont exprimé la demande et répondu par écrit aux demandes d’éclaircissements adressées par les sociétés ayant retiré le dossier de l’appel à concurrence. Elle a également diffusé deux notes générales de clarification à l’ensemble des sociétés, intégrant les réponses aux éclaircissements demandés.

Quatre soumissionnaires ont déposé quatre offres. Il s’agit, classés par ordre alphabétique, de :

Itissalat Al-Maghrib ;
Maroc Connect ;
Médi Telecom ;
Nejma Télécom Maroc (Groupe Wataniya International Koweitien).

Conformément aux dispositions du règlement de l’appel à concurrence, il a été procédé le 14 juillet 2006 à 15H00 à l’ouverture des dossiers de candidature des soumissionnaires sous la présidence de M. Mohamed Benchaaboun, Directeur Général de l’ANRT et en présence des représentants des sociétés ayant déposé le dossier de l’appel à concurrence.

La présence de quatre opérateurs dans ce processus d’appel à concurrence montre l’intérêt et les potentialités du marché marocain, ainsi que la réussite de la stratégie suivie, objet notamment de la note d’orientations générales, et de la confiance dont jouit le Maroc par différents investisseurs.

Les soumissionnaires ont été informés que l’évaluation des offres se fera dans les meilleurs délais par l’ANRT. En vertu du règlement de l’appel à concurrence, cette évaluation se fera notamment sur la base des engagements en matière d’infrastructure, de couverture, de qualité de service, de la diversité des offres de service et de la cohérence de l’offre.

A l’issue de ce processus, et conformément aux dispositions de l’article 11 de la Loi n°24-96, un rapport d’adjudication sera rendu public et diffusé sur le site de l’ANRT.

(SOURCE : ANRT)