la privatisation se précise à Camtel

Actualités Télécom

Le dossier d'appel d'offres sont disponibles depuis le 17 juillet 2006 pour les onze investisseurs pré-qualifiés.

Ce dossier contiendra le memorandum d'information, le contrat de souscription et d'acquisition d'actions, le pacte d'actionnaire, le projet de statuts, les projets de convention de téléphonie fixe et de téléphonie mobile ainsi que les règles de l'appel d'offres. Ces candidats pré-sélectionnés pourront retirer le dossier d'appel d'offres contre signature d'un engagement de confidentialité et paiement d'une somme de 6.556.900 FCfa, soit l'équivalent de 10.000 euros.

Le gouvernement connaît le profil du partenaire qu'il recherche : " un partenaire stratégique et performant, qui dispose de la surface financière et des capacités techniques indispensables à la modernisation des télécommunications au Cameroun ", lit-on dans le communiqué du MINEFI. Onze investisseurs ont pu été pré-qualifiés au terme du processus lancé en février 2006. Il s'agit de Celtel, Dhabi group, Econet, Essar, Etisalat, France Telecom, Maroc Telecom, MTN International, Portugal Telecom, Reliance, Telkom Vodacom.

Dans ce processus de privatisation de la Camtel, l'Etat a décidé de céder 51% du capital de l'entreprise et de sa filiale de téléphonie mobile à un partenaire stratégique. Celui-ci peut être un opérateur majeur des télécommunications agissant seul, ou un consortium dirigé par un opérateur et pouvant inclure d'autres investisseurs. Il est aussi prévu la cession de 10% du capital de CAMTEL et de sa filiale de téléphonie mobile aux privés camerounais et de 5% au personnel desdites sociétés.

La réforme entreprise dans le secteur des télécommunications depuis plusieurs années a pour but de permettre à ce secteur d'atteindre des performances conformes à son potentiel par la recherche des partenaires capables d'apporter les financements nécessaires à son expansion et d'offrir des services de qualité en introduisant la technologie de pointe. Avec l'ouverture de la Data Room électronique dès le 17 juillet 2006, les candidats pré-qualifiés, après retrait du dossier d'appel d'offres et signature de la lettre de confidentialité, seront invités à Yaoundé en septembre 2006 pour la visite des sites de CAMTEL. Le processus de privatisation de cette entreprise s'accélère et se précise.

(SOURCE : Cameroon Tribune)