Les Camerounais ICC Net, Créolink et Douala 1.com se connectent

Actualités Internet

Les trois sociétés veulent se mettre ensemble pour contrecarrer Mtn et Orange.

Trois entreprises camerounaises spécialisées dans la fourniture d'accès à Internent sont en passe de fusionner pour " faire bloc commun ". Il s'agit des sociétés " International Computer Center Network " en abrégé " Icc Net ", " Créolink Cameroon " et " Douala 1.Com ". C'est à travers quatre communiqués de presse signés du notaire Happi Marie Claude, parus hier, mardi 11 juillet 2006, dans le quotidien gouvernemental Cameroon Tribune, que les actionnaires de ces entreprises ont décidé de les restructurer. Ils ont par conséquent donné les pleins pouvoirs à leurs directeurs généraux (Tchokonte Clovis Bruno pour Iccnet et Douala 1.Com et Joseph Mbock de Creolink), " aux fins de négocier et de réaliser cette restructuration ". Laquelle pourait se matérialiser par des changements entraînant soit une fusion, soit la création d'une nouvelle entité.

Toutefois, le projet de constitution de la nouvelle entreprise est clair. Chacune des trois sociétés devra apporter sa branche d'activités de fournisseur d'accès à Internet pour en constituer une nouvelle. Qui sera appelée Matrix Telecom Sa. Société au capital de 950 millions de francs Cfa, elle sera constituée " d'apports partiels des actifs des sociétés suscitées ". Les ambitions non dévoilées de ces trois entreprises étant, sans doute, leur volonté de contrecarrer l'arrivée annoncer sur le terrain des deux opérateurs de téléphone mobile, Mtn et Orange, le premier ayant déjà acquis une licence pour se lancer dans d'autres secteurs des télécommunications, autre que le téléphone. Orange Cameroun, elle, a créé depuis le 11 avril 2006, " Orange Cameroun Multimedia services ". Il s'agit d'une société à responsabilités limitées (Sarl) unipersonnelle que va gérer Philippe Lucxey, actuel directeur général de Orange Cameroun. La nouvelle entrepris e ainsi constituée a pour principal objet, " la gestion la transformation de données, de la voix, et de l'image par tous les moyens de communication, ainsi que la fourniture d'accès à un réseau de données ".

Cette diversification des services permettra ainsi à la filiale camerounaise de France Telecom de s'aligner à la politique générale de la firme, laquelle consiste à se déployer sur le segment Internet, dans lle souci d'offrir aux abonnés de nouveaux services à valeur ajoutée. Mtn Cameroun aurait, elle aussi, finalisé le processus de rachat de Global net, une Pme locale spécialisée dans la fourniture des services Internet. Même si cette nouvelle tarde à être confirmée pour l'instant par les responsables de cette entreprise. Toutefois, Mtn ne cachait pas ses ambitions au sujet de l'exploitation de ce segment complémentaire de services de la téléphonie mobile. "

L'ambition affichée par Mtn en prenant pied sur le segment Internet est le suivant : investir lourdement dans les technologies performantes grâce auxquelles les particuliers et les entreprises pourront accéder à Internet à moindre coût, et de manière fiable. Ce qui devrait entraîner une baisse des coûts d'accès et parc extension, de plus grandes possibilités d'accès pour tous les Camerounais ", expliquait récemment Bouba Kaélé, Corporate communications coordinator au sein de cette entreprise. C'était au lendemain de l'annonce de l'achat de Global.net par Mtn. Laquelle transaction sera plus tard annulée par le ministre d'Etat en charge des Postes et Télécommunications, Maigari Bello Bouba, avant de rebondir.

(SOURCE : Le Quotidien Mutations)