LANCEMENT D’UN TROISIEMER RESEAU DE Téléphonie PORTABLE EN COTE D’IVOIRE

Actualités Télécom

Ç a y est, le 3e opérateur de téléphonie mobile en Côte d'Ivoire a démarré ses activités. Ses premiers abonnés sont connectés depuis hier au réseau.

Avant de rejoindre l'Hôtel Ivoire, où la cérémonie officielle de lancement a eu lieu, les responsables d'Atlantic Telecom et leurs partenaires des Emirats Arabes Unis, conduits par le PDG du groupe Etisalat, Mohamed Omran, ont été reçus par le Chef de l'Etat, Laurent Gbagbo. Qui les a félicités d'avoir fait confiance à la Côte d'Ivoire.

A la somptueuse cérémonie, c'est le Directeur général de l'opérateur, M. Ahmed Cissé, qui s'est chargé de présenter les performances du réseau Moov. D'ores et déjà, le réseau couvre l'ensemble du territoire. Et, grosse nouveauté en matière de téléphonie en Côte d'Ivoire, le nouvel opérateur arrive avec la connexion satellitaire grâce au couplage Moov-Turaya. Autre nouveauté, les abonnés bénéficient du Gprs-Edge (transmission de données à haut débit). Ainsi, ils peuvent décharger les clips vidéo, les photos, la musique en toute aise.

Pour commencer si fort, les responsables d'Atlantic Telecom ont dû faire de gros investissements depuis qu'ils ont obtenu la licence en septembre 2005. Ainsi, d'ici à fin 2006, ce sont 90 milliards de francs qui auront été investis. La société a déjà créé 1000 emplois directs et indirects.

Toutes ces données et bien d'autres ne pouvaient que susciter la joie des autorités présentes à la cérémonie. Au nombre desquelles le ministre des Nouvelles technologies de l'Information et de la Communication, Hamed Bakayoko. Il a salué la compagnie de téléphone pour être entrée en Côte d'Ivoire par "la grande porte". C'est pour lui, un signe de respect pour la Côte d'Ivoire. Et, comment ne pas féliciter celui grâce à qui cet investissement a été fait ? En tout cas, le ministre a remercié l'ex-ministre Koné Dossongui, fondateur d'Atlantic Telecom. Qui, déjà roi du mobile dans plusieurs pays africains, arrive, enfin, avec fracas chez lui à la pointe de la technologie.

Maintenant, ce que le ministre Hamed Bakayoko souhaite, c'est que l'arrivée de Moov booste la concurrence pour que les usagers bénéficient non seulement d'une meilleure qualité du service, mais aussi de la baisse des coûts de communication.

Le président du Conseil économique et social, Laurent Dona Fologo, qui représentait le Chef de l'Etat, a traduit la reconnaissance de celui-ci aux responsables de la compagnie et à leurs partenaires.

(SOURCE : Fraternité Matin)