Plus de 3 millions de téléphones portables vendus en 2005 en algerie

Actualités Télécom

Face à une demande de plus en plus grandissante du consommateur algérien, le marché du mobile est en pleine expansion en Algérie, suscitant plus que jamais l'engouement des Algériens. Ces derniers deviennent de plus en plus exigeants, recherchant non seulement un appareil de communication mais des modèles plus «fashion». Les chiffres avancés par l'APS qui reprend un bilan du Centre national de l'informatique et des statistiques des Douanes (CNIS) sont exhaustifs : plus de 3 millions de téléphones portables ont été vendus en 2005. Rien qu'au premier trimestre 2006, près d'un million (983 425) de téléphones portables ont été importés pour une valeur de 82 millions de dollars, soit plus de 600 millions de dinars.

En 2005, quelque 2,6 millions de mobiles ont été importés pour une valeur de plus de 252 millions de dollars, soit plus de 18,5 milliards de dinars. Ainsi, tous les indices montrent que le marché du mobile en Algérie est en pleine croissance, marqué par la tendance à la hausse du marché des technologies de l'information et de la communication.

La concurrence est donc rude entre vendeurs de téléphones portables qui rivalisent pour présenter de nouvelles gammes de portables afin de répondre aux exigences toujours plus grandes du consommateur algérien. Il semblerait d'ailleurs que l'intérêt croissant que porte le consommateur algérien aux dernières innovations dans le monde de la technologie du téléphone mobile n'a pas échappé aux grands constructeurs qui se sont lancés dans une nouvelle politique de redéploiement sur le marché national en vue de conquérir de plus grosses parts du marché, un marché qui, il faut le dire, est confronté à l'introduction, «frauduleuse» (à travers les frontières terrestres et même par voie aérienne) de téléphones de marques et de modèles aussi nombreux que variés et dont les prix défient toute concurrence. Selon un rapport de la direction du contentieux au niveau de la direction générale des Douanes, «4 843 téléphones portables introduits frauduleusement ont été saisis durant le premier se mestre 2006, dont 2 772 uniquement à Tlemcen, près de la bande frontalière algéro-marocaine, et ce, pour une valeur de plus de 14 millions de dinars». En revanche, précise le même document, «10 255 téléphones mobiles ont été saisis par les Douanes algériennes durant l'année 2005, dont 7 018 à Tlemcen et 1 542 à Oran pour une valeur estimée à près de 36 millions de dinars».

(SOURCE : La Tribune)