La clé USB à toutes les portes

Actualités informatiques

La vente de cet appareil de stockage de données a pris le dessus sur les autres modes.

Plus qu'un simple moyen de conservation, en lieu sûr et plus vaste des données informatiques, la clé USB (Universal Serial Bus) est devenue un phénomène de mode au Cameroun.

Il n'est plus rare d'apercevoir des individus afficher, d'une manière ostentatoire autour du cou, ce petit outil informatique dont les couleurs sont tout aussi variées que les diverses formes que l'on observe sur le marché. C'est que, les clés USB ont de plus en plus le vent en poupe, et semblent occuper désormais une place prépondérante dans le quotidien de nombreux Camerounais.

A Douala, certaines statistiques fournies par des vendeurs des magasins spécialisés, montrent que la vente des clés USB s'est accrue depuis quelque temps. Les clients se recrutent dans les différentes couches de la société. Toutefois, précisent les vendeurs, ce sont surtout les adultes, généralement cadres dans les entreprises, qui sont en contact quasi permanent avec le matériel informatique.

Les jeunes ne sont nullement en reste dans cette mouvance. A la seule différence qu'ils sollicitent les clés USB très souvent pour des motifs tout à fait différents. "Ils sont subjugués par l'option MP3 qu'offrent certaines clés USB", affirme un vendeur du magasin Wise Computer.

D'après ses explications, non seulement l'option MP3 permet à l'usager d'écouter de la musique préenregistrée, mais elle facilite aussi la connexion aux différentes chaînes de radios locales et internationales. C'est pour ces raisons que les jeunes se ruent au quotidien dans les magasins et autres boutiques spécialisées dans la vente du matériel informatique. "Pour bien des jeunes, la clé USB est encore un objet de vantardise", pense un vendeur. De l'avis de certains informaticiens, ce matériel doit en partie son succès à sa capacité à contenir un grand nombre de données, en plus de son caractère pratique. Elle est légère, très peu encombrante, facile à porter.

Par ailleurs, "la clé USB est dotée d'une fonction de stockage rapide et fiable", reconnaît un employé de Intek. A la différence des disquettes, autre mode de stockage, elle bénéficie d'une sécurité sans précédent, notamment en matière de conservation des fichiers, disent les spécialistes. Dans nombre de magasins, les disquettes sont ainsi devenues presque introuvables. Une situation que certains tenanciers justifient par l'évolution technologique qui a conduit à l'usage de la clé USB.

Introduit depuis quelques années dans les habitudes informatiques au Cameroun, la clé USB est longtemps restée un objet de luxe. Seule une certaine catégorie avait alors accès à ce petit "bijou". Aujourd'hui, les choses ont changé, grâce à la chute des prix. La mobilisation observée autour des clés USB peut donc aussi s'expliquer par le niveau, de plus en plus démocratique, des prix. Ils oscillent entre 9.000 francs CFA et 80.000 francs CFA, selon la capacité. Pour les clés de 128 Mo (Megaoctets) par exemple, il faut débourser environ 10.000 francs CFA. Pour les clés d'une capacité de 256 Mo, les prix vont de 13.000 à 30.000 francs CFA. La plus récente des variétés de la clé USB sur le marché camerounais est dotée d'un lecteur MP4, qui regorge d'une double option vidéo et audio. Les principaux points de provenance de ces clés USB sont : les pays d'Europe, mais aussi d'Asie et plus précisément les Emirats Arabes Unis. Cependant, précisent les techn iciens, la qualité diffère selon la provenance du produit. La durée de vie de la clé USB, quant à elle, est fortement fonction de l'usage que chaque utilisateur en fait.

(SOURCE : Le Quotidien Mutations)