ILE MAURICE, BAISSE PRÉVUE SUR LE COÛT DES APPELS INTERNATIONAUX

Actualités Télécom

Les appels vers l'étranger coûteront moins cher d'ici peu. L'Information & Communication Technologies Authority (Icta) examine une demande de Mauritius Telecom (MT) pour une réduction de 20 % du coût.

Mais la baisse concernera seulement l'International Direct Dialing (IDD), c'est-à-dire les appels passant par le préfixe "020" qui permet d'accéder au réseau géré par MT. Les appels à travers les cartes prépayées de la compagnie nationale, Sezam, ne sont pas concernés malgré une demande de MT .

"Le gouvernement a encouragé MTà revoir sa politique tarifaire sur les appels internationaux. La baisse demandée se situerait aux alentours des 20 %", indique Etienne Sinatambou, ministre de la Technologie informatique et des télécommunications. Aujourd'hui, un appel international en passant par le "020" se situe entre Rs 12 la minute, en période creuse, et Rs 15.60 aux heures de pointe. Les nouveaux tarifs devraient être de Rs 9.6 et Rs 12.5 la minute pour la France, la Grande-Bretagne, l'Inde ou l'Australie.

Aujourd'hui Outremer Telecom, Mahanagar Telephone Mauritius Ltd et Emtel proposent des appels à moins de Rs 12 la minute, et Data Communication Ltd suivrait bientôt. Depuis l'entrée en opération de la téléphonie par Internet, moins chère, en 2003, environ 75 % des appels passent encore par l'IDD et huit sur dix sont contrôlés par MT.

Si la baisse ne touche par les cartes prépayées dont les appels internationaux passent par Internet Voice Over Internet Protocole (VOIP), c'est surtout pour ne pas malmener davantage ce secteur. Une surenchère couplée à une autorisation accordée par l'Icta de vendre les destinations les plus populaires à Rs 6 la minute à travers Sezam, ont rendu la situation difficile pour ceux qui offrent un service de téléphonie par Internet . Aujourd'hui, les concurrents de MT vendent l'international à Rs 5.5 les 60 secondes, et ne font plus qu'un bénéfice de quelques sous.

"Il y a trois ans et en situation de monopole, un appel international était facturé à Rs 36 la minute. C'est grâce à la compétition que nous sommes arrivés à Rs 7 la minute. Lorsque l'Icta a autorisé MT à vendre Sezam à un prix inférieur, nous avons dû descendre encore . Aujourd'hui, nous ne faisons quasiment aucun profit sur le VOIP. Certains ont déjà dû fermer leurs portes, d'autres suivront", déplore un opérateur.

Pour se refaire une santé et assainir le secteur, ces nouveaux opérateurs demandent une révision de l'Interconnect Usage Charge payée à MT pour chaque minute d'appel. Depuis la libéralisation en 2003, ils reversent Rs 2.5 la minute vendue pour pouvoir utiliser son réseau local. Un prix trop cher, estime ACT, l'association regroupant les opérateurs de télécoms

L’Express