EUTELSAT COMMUNICATIONS VA LEVER PRÈS DE 1,2 MILLIARD D'EUROS EN BOURSE

Actualités Télécom

L'opérateur de télécommunications par satellite va faire son entrée en Bourse le 26 octobre. Avec une fourchette comprise entre 15,25 et 17,75 euros par action, l'entreprise va lever entre 1,18 et 1,38 milliard d'euros en mettant sur le marché 39% du capital au minimum.

L'opérateur de satellites va mettre sur le marché 77,9 millions d'actions, soit 38,8% du capital après augmentation de capital. Au maximum, 56,4 millions d'actions nouvelles seront émises et 21,5 millions d'actions existantes seront disponibles. Cette opération sera complétée par un minimum de 10% du nombre maximal d'actions offertes dans le cadre d'une offre à prix ouvert (OPO).

Par ailleurs, l'offre pourrait être portée à 103 millions d'actions (soit environ 51% du capital) en cas d'exercice intégral de la clause d'extension (15%) et de l'option de surallocation (15%). Au final, l'opérateur de satellites pourrait lever un minimum de 1,2 milliard d'euros dont 860 millions d'augmentation de capital, l'offre pouvant aller jusqu'à 1,6 milliard si la clause d'extension et la surallocation sont réalisées.

L'entreprise de satellites est donc valorisée entre 3 et 3,6 milliards d'euros pour un chiffre d'affaires de 750,4 millions d'euros et un Ebitda (excédent brut d'exploitation) de 578,5 millions à la fin de l'exercice clos le 30 juin dernier. Autrement dit, l'opérateur est valorisé au minimum 4 fois son chiffre d'affaires et 5 fois l'Ebitda. Le groupe a indiqué que sa marge d'Ebitda s'établit à 77,1%, avec un endettement net de 3,1 milliards d'euros.

L'actionnariat actuel est constitué pour 38,4% par Eurazeo, 23,3% par un consortium d'investisseurs financiers (Texas Pacific Group et Spectrum Equity Investors), 17,6% par le fonds d'investissement Cinven, 10,7% par Goldman Sachs et le solde (10%) par les actionnaires minoritaires.

Avec une flotte de 23 satellites, Eutelsat s'impose comme l'un des leaders européens de la transmission par satellite de services vidéos et de données, et l'un des trois premiers opérateurs mondiaux de services fixes par satellites.

Les services vidéos génèrent 68% du chiffre d'affaires du groupe. Ces services permettent la transmission de programmes de grands diffuseurs publics ou privés comme Sky Italia, BSkyB, TPS, France Télévision ou encore BBC ou CNN. Cette division se partage en deux sous-segments, d'une part la diffusion grand public-broadcasting (76% des services vidéos) et les réseaux vidéos professionnels (24%).

Par ailleurs, le groupe propose des services de données et à valeur ajoutée qui représentent 22% du chiffre d'affaires. Ce segment regroupe les activités de location de capacité des opérateurs télécoms qui assurent au client la diffusion de données, d'interconnexion de réseaux et d'accès à Internet haut débit.

Les fonds levés en Bourse devraient permettre au groupe de continuer son développement, en particulier dans la transmission TVHD (télévision haute définition) et ainsi bénéficier du passage de la télévision analogique au numérique. Par ailleurs, le groupe devrait aussi bénéficier du développement de l'accès haut débit dans l'utilisation d'Internet. Enfin, l'entreprise devrait aussi utiliser les fonds levés pour continuer son développement dans les pays émergents comme la Russie, l'Afrique ou le Moyen Orient.

Au final, le groupe mise sur une croissance du chiffre d'affaire de 2% en 2006 et une croissance annuelle moyenne de 4% entre 2007 et 2009. D'autre part, la marge d'Ebitda devrait être stable en 2006, mais devrait être supérieure à 76% sur les exercices 2007 à 2009. Enfin, la politique de distribution du dividende devrait permettre aux actionnaires un rendement de 4 à 4,5% en 2006.

La Tribune