Le monopole des USA dans la gestion de l’Internet est remis en question lors de la dernière réunion préparatoire au SMSI

Actualités Internet

Internet, a certe été inventé par les américains, mais la gestion de la racine des noms de domaine et l’attribuation des adresses IP reste le monopole de l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers). C’est ainsi qu’en 2003, les Etats-Unis ont pu trés simplement supprimer le .iq, c’est à dire le "Top Level Domain" correspondant aux noms de domaine irakien. Autrement dit, l’ajout, la suppression ou la modification d’une extension de premier niveau à la racine du DNS, ne peut se faire que par l’ICANN. En outre, l’ICANN supervise l’attribution des adresses IP et les identificateurs de protocole.

Lors de la dernière réunion préparatoire au sommet mondial sur la société de l’information (SMSI), qui s’est tenue la semaine dernière, le monopole des USA dans la gestion de l’Internet a été remis en question. Une bataille "politique" sur le rôle actuel de l’ICANN a bloqué les débats sur la gouvernance de l’internet. Les négociateurs européens ont décidé de soutenir, avec les pays du Sud, la création d’un organisme international pour la gestion de l’Internet. Cette position est loin de satisfaire les Etats-Unis, pour qui il est fondamental que le contrôle du réseau reste du domaine privé et ne soit pas transféré à une agence gouvernementale sous l’égide de l’Onu.

L’Afrique quant à elle souhaite, pour la gouvernance de l’Internet, un Conseil mondial qui doit pouvoir comprendre toutes les parties engagées dans la société de l’information, notamment les gouvernements, la société civile et le privé.

Affaire à suivre au SMSI qui se déroulera à Tunis du 16 au 18 novembre.

Africa Computing