Cameroun: Sud-Internet : 184 femmes dans le réseau

Actualités Internet

- Des femmes, dont 99 venues de Sangmelima et 85 de Meyomessala, ont reçu leurs parchemins samedi dernier à Meyomessala, au terme d'une formation en informatique offerte par l'Institut africain d'informatique (IAI), représentation du Cameroun.

A l'occasion, un parterre impressionnant d'autorités et d'élites a fait le déplacement du complexe commercial de Meyomessala. Des présences donnant droit, selon l'usage, à des allocutions. Joseph Beti, préfet du Dja et Lobo qui présidait la cérémonie, a dit être conscient de l'importance de l'outilinformatique dans la mondialisation. Il a, par ailleurs, félicité les acteurs de cette session de formation, notamment la société CAMTEL pour les moyens mis en oeuvre, et les récipiendaires pour leur participation massive.

Le ton aura préalablement été donné par la présidente de la section OFRDPC du Dja et Lobo. Dans son intervention, Marie-Thérèse Nkolo, a remercié le président de la République, Paul Biya et son épouse, pour leur soutien à l' " Opération 100 000 femmes/horizon 2012 ". Elle a par ailleurs, loué cette initiative du représentant résident de l'IAI-Cameroun en faveur des femmes en général, et des femmes rurales en particulier. Dans cette optique, Armand Claude Abanda s'est voulu rassurant : " L'IAI-Cameroun entend continuer à faire de l'épanouissement de la femme camerounaise sa priorité ( ) soucieux du développement de la femme quel que soit son secteur d'activité ", a-t-il déclaré.

Lancée depuis le mois d'août 2003, l'" Opération 100 000 femmes/horizon 2012 " est orientée vers les jeunes, les femmes et les couches sociales défavorisées. Cette opération a néanmoins décidé depuis quelques mois de se parer de nouveaux atours en plaçant chaque promotion sous l'ombrelle d'un parrain ou d'une marraine. Celle-ci sera une personnalité qui se serait illustrée par son action en faveur de l'amélioration des conditions sociales de camerounais. C'est ainsi que la vague de Meyomessala a été baptisée " Promotion honorable Martin Bile Bidjang ". A " tout seigneur tout honneur ", le représentant résident de l'IAI-Cameroun a remis à la fin de la cérémonie un certificat de parrain à Martin Bile Bidjang.

La tribune