TÉLÉCEL-GABON BIENTÔT À KOULAMOUTOU ET À LASTOURVILLE DANS LA PROVINCE DE L'OGOOUÉ-LOLO

Actualités Télécom

Une délégation de la société de téléphonie mobile Télécel-Gabon, qui a décidé de répondre à la sommation du gouvernement sur la couverture de toutes les régions du pays, séjourne actuellement dans la province de l'Ogooué-Lolo (Sud-est), pour une localisation des sites d'implantation de leurs pylônes à Koulamoutou et Lastourville.

L'implantation du réseau Télécel à Koulamoutou et Lastourville (Sud), va porter à 3 le nombre de sociétés de téléphonie mobile couvrant la province de l'Ogooué Lolo (Libertis et Celtel y sont présent depuis).

A Koulamoutou, les responsables de Télécel ont souhaité implanter leur pylône sur le château d'eau du quartier "Mandji-château" dans le 2ème arrondissement. La proposition, a été rejetée par la municipalité, estimant que cela pourrait constituer un véritable danger pour les populations dudit quartier.

L'opérateur a résolu de chercher un site dans les montagnes environnant la commune de Koulamoutou.

Telecel, Libertis (filiale de Gabon-Télécom) et Celtel sont les trois opérateurs qui se partagent le marché de la téléphonie mobile au Gabon, pratiquant des coûts jugés « prohibitifs ».

En octobre dernier, le gouvernement avait sommé les trois opérateurs à respecter leurs engagements notamment la couverture de tout le pays et la révision à la baisse des coûts des communications, au risque de se voir les licences retirées.

Libertis (46 % des parts), Celtel (43%) et Télécel (9%), se partagent un peu plus de 520 000 abonnés sur toute l'étendue du territoire gabonais.

Gabonnews