CAMEROUN - LA NOUVELLE GUERRE DU TÉLÉPHONE

Actualités Télécom

Le dernier sursaut de la société Camtel vient relancer le marché dans un secteur décidément très animé.

La surprise en cette fin d'année est bel et bien venue du téléphone fixe. En lançant son nouveau service " CT Phone ", la Cameroon Telecommunications (Camtel) a pris tout le monde de court. D'abord ses clients. Mais dans le bon sens. En tout cas, personne ne se plaint de pouvoir obtenir une ligne de téléphone fixe en moins d'une heure. Alors que jusque-là il fallait parfois attendre des années. Les clients de Camtel ne se plaindront pas non plus des tarifs annoncés par voie de campagne publicitaire depuis hier. On apprend par exemple que les communications du fixe vers les réseaux mobiles coûteront 120 F Cfa la minute, contre les 240 F qu'on paie actuellement quand on appelle d'un portable. Autre exemple : l'appel vers la France coûtera désormais 320 F la minute sur le fixe. Avec en plus des réductions de moitié sur tous les appels pendant les " heures creuses ", c'est-à-dire entre 20h et 7h du matin.

Les faits et ces chiffres le montrent à suffisance : l'opérateur de téléphonie fixe vient de prendre un tournant inattendu de son développement. Et un regain de vitalité est naturellement attendu de cette option qui va certainement relancer la concurrence dans le secteur du téléphone tout court. Le téléphone tout court, car il est clair que le " CT Phone " de Camtel vient réduire à sa plus simple expression la frontière entre le fixe et le mobile. En plus des tarifs très concurrentiels, le fait de pouvoir se balader en ville avec son téléphone fixe est incontestablement un argument de supplémentaire conviction. Car même si on ne peut pas se servir de son CT Phone à Garoua pour le moment, le fait d'être joignable et de pouvoir appeler toutes les destinations à moindre coût va incontestablement peser sur la balance.

Et sur ce plan-là, on pense évidemment aux concurrents de Camtel, eux aussi surpris par ce sursaut. Au point où nous en sommes, on voit mal les opérateurs de téléphonie mobile Orange et MTN Cameroon maintenir leurs tarifs actuels. La ruée observée en ce moment vers le CT Phone concurrent va permettre de tester la fiabilité de la nouveauté. Mais elle est surtout un indicateur auquel les opérateurs du cellulaire ne sauraient être insensibles. Et en attendant des développements prévisibles de la guerre des prix que vient de déclarer la Cameroon Telecommunications, ce sont les consommateurs qui se frottent les mains. Les premiers clients du CT Phone, bien sûr qui paient déjà moins cher. Mais aussi les abonnés des autres réseaux, qui peuvent être certains que le téléphone ne leur prendra plus autant d'argent qu'en ce moment.

Cameroun Tribune