CAMEROUN: INTERNET /INTRANET HAUT DÉBIT : LA FIBRE OPTIQUE ENFIN COMMERCIALISÉE

Actualités Internet

One world Connect propose, à travers la fibre optique, une solution à la faiblesse des technologies en usage au Cameroun.

Jeudi 8 décembre, entre 8h30 et 12h dans la salle de conférence de l'hôtel Akwa palace, One world connect (Owc) a présenté au public ses ambitions dans le champ des télécommunications. La grande innovation ici, c'est le système qui utilise la connexion à la fibre optique.

Si on se fie aux dires de l'américain John Diem, spécialiste des Ntic à la Fox Valley, venu des Usa pour le rodage des équipements de One world connect, le Cameroun vient de faire un grand bond en avant en matière connexion Internet à haut débit. Présentant le système Wireless broadband wimax ready qui associe " le sans fil " à la fibre optique, John Diem a affirmé que l'un des plus grands avantages est de permettre la circulation de l'information à la vitesse de la lumière. Sur le champ, il a effectué une démonstration en communiquant par voix et en partageant l'écran de l'ordinateur de l'un de ses collaborateurs opérant depuis leur base située dans un immeuble au niveau de la poste d'Akwa. Ainsi, depuis la salle de conférence de l'hôtel où l'on se trouvait, John Diem voyait à travers son propre ordinateur, le travail effectué par son collaborateur tout en donnant des directives à ce dernier. Concluant cette démonstration, John Diem a expliqué qu'avec le système Wbwr aucune maintenance n'est nécessaire au niveau du client, puisque le matériel pourra à l'occasion être mis à jour à distance à partir du centre de contrôle de One world connect.

Face à la vingtaine des invités venus assister au lancement de leurs activités, Bertrand Fondjo ingénieur spécialiste des liaisons wireless chez Motorola et promoteur de One world connect, s'est lancé dans un exposé où il a passé en revue toutes les solutions proposées jusqu'ici pour une meilleure connexion Internet pour conclure que le Wireless broadband wimax ready (Wbwr) est tout ce qu'il y a de mieux : " Ce système miniaturisé combine performance, sécurité, facilité d'utilisation et coût réduit. Il est à coup sûr une révolution dans le domaine des télécommunications et donne ainsi aux organisations camerounaises, une occasion inespérée de faire un bond dans le futur ", déclare-t-il très enthousiaste.

Parlant des systèmes Vsat (Very small aperture terminal) présenté jusqu'ici comme le must dans ce domaine, M. Fondjo estime que cette technologie qui se caractérise par le déploiement d'engins lourds et encombrants pour un temps de résolution relativement long et pas toujours fiable, a fait son temps !

Avec la liaison Wbwr, le débit oscille entre 64K à 2048 kb/s et la connexion se fait par antenne à partir du pylône central connecté par fibre optique au noeud de Camtel. Chaque client a une antenne miniaturisée reliée à la base de Owc par wireless. Les ondes hertziennes ainsi diffusées donnent la possibilité de connexion à tout le monde et ce, quelle que soit la zone géographique.

Au-delà de l'efficacité présumée de ce système, la grande question reste le coût de la connexion. Sous-traitant la fibre optique à Camtel, One world connect n'est pas totalement maître de ses tarifs clients. Dans un environnement financièrement sinistré comme celui du Cameroun, l'élément coût sera très déterminant dans l'appropriation ou non de cette nouvelle technologie.

Le Messager