CAMEROUN - LE RÉSEAU DES RÉSEAUX MAFIEUX

Actualités Internet

L'Internet est devenu le champ par excellence des petites et grosses escroqueries.

L'énorme volume de transactions sur l'Internet, par les sites commerciaux ou par " eBay " (site spécialisé à cet effet), attire des nuages d'escrocs qui trouvent à portée de main une multitude de naïfs appâtés par l'espoir d'acheter un objet convoité au dixième de sa valeur. Que ce soit des ventes aux enchères, ou l'obtention des " Green Card " nationalité américaine, les plus crédules se font avoir.

Alain Fogang, opérateur économique en a été victime. Un vendeur l'a contacté directement et après une dizaine de courriers électriques, il lui a envoyé des photos montrant le pseudo matériel : appareils photos, ordinateurs portables, (après enquête, les photos avaient été récupérées ailleurs sur une autre site). " Nous convenons du prix final comprenant le port, payable moitié d'avance, moitié à réception. Mais je n'ai malheureusement pas pu obtenir malgré une longue discussion, la copie de la facture que j'exigeais. Mais il était habile, semblait honnête et j'ai naïvement fini par accepter. J'ai perdu 885 euros environ 582.950 Fcfa ", explique Alain Fogang. Le modus operandi est déjà connu : les pirates utilisent des robots pour détecter des adresses e-mail sur le site d'eBay. Ils contactent ensuite leurs propriétaires, en se faisant passer pour le site de vente aux enchères, et leur demandent de communiquer leur mot de passe. Ils peuvent alors utiliser le compte à leur guise..

Une autre forme d'arnaque : " Arnaque verte ", ou " l'illusion de la Green Card ". Chaque année, les Etats-Unis d'Amérique lancent une campagne d'octroi de carte long séjour avec la possibilité d'obtention de la nationalité. Et quelques malhonnêtes se sont appropriés le projet. Des gens font croire qu'ils vont vous faciliter l'obtention du visa et qu'ils travaillent en collaboration avec les services des ambassades des Etats-Unis en charge de l'émigration dans les pays respectifs. Ils vous envoient un courrier e-mail et vous demandent de verser à partir de votre compte en banque, une certaine somme d'argent pouvant aller de 15 à 50 dollars soit 7500 à 25000 Fcfa. Seulement, après avoir communiqué le numéro de votre compte, ils continuent à ponctionner des petites sommes jusqu'à son assèchement. Ouvrez les yeux et faites attention. Les risques sont très importants.

Cameroun Tribune