ALGERIE - LOGICIELS DE SOLUTIONS DE DONNÉES OU LES SOLUTIONS E-GOUVERNEMENT

Actualités informatiques

MB Soft Algérie et Himmingbrid Canada en partenariat pour leur promotion en Algérie

C'est en présence de M. Boudjemaa Haïchour et de Son Excellence Robert W. Peck, respectivement ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication et ambassadeur du Canada en Algérie que les représentants de la société Mediterranean Business Soft Algérie et de la société canadienne Hummingbird Partner ont procédé hier à l'hôtel Mercure d'Alger à la signature d'une convention de partenariat.

Une coopération qui va permettre à MB Soft Algérie de bénéficier de l'expérience d'un des leaders mondiaux dans le domaine des logiciels de données et, de même, de se voir assisté dans la mise en place des outils nécessaires pour une diffusion du concept de la gouvernance électronique plus connu sous le nom : la e-gouvernance. Ce dernier domaine très développé au Canada et dont les applications peuvent s'adapter entièrement en Algérie, a souligné Son Excellence Robert W. Peck dans son intervention d'ouverture de la journée d'étude sur les solutions e-gouvernement. Et ce dernier d'expliquer en substance que les logiciels de solutions de données produits par la société Hummingbird transforment les données brutes en éléments d'analyse qui vont permettre à l'utilisateur (entreprise ou institution) de faire le bon choix de stratégie à mener. De son côté, le ministre, qui s'est également prononcé à l'occasion, a rappelé à l'assistance que la e-commission installée en 2003 par le gouvernement s'attelle à mettre en place les instruments nécessaires pour appliquer la e-gouvernance. A ce titre, M. Haïchour a indiqué à l'assistance qu'un réseau Intranet reliant toutes les institutions gouvernementales du pays va bientôt entrer en fonction, réseau de haute vitesse de consultation. Toujours dans cette perspective, le ministre avancera que l'élaboration de portails ministériels accessibles à partir du réseau Intranet va permettre des échanges d'informations comme la consultation de données à l'usage des citoyens. Le ministre finira en déclarant que l'Algérie est décidée à se mettre au diapason de l'e- gouvernance.

Pour rappel, le concept de gouvernance électronique se concrétise par l'usage des technologies électroniques dans les domaines de l'action publique, comme les relations entre les pouvoirs publics et la société civile, le fonctionnement des pouvoirs publics et la prestation de services publics (services publics électroniques). Grâce à des outils électroniques, lesquels ne peuvent qu'être d'un apport certain pour rendre effectif le slogan «l'Etat au service du citoyen». Car, de nos jours, on ne peut ignorer la contribution effective des TIC dans le développement et la promotion de la bonne gouvernance. Cette dernière rend facile l'accès à l'information publique pour une large frange de la société. Et, par là même, être à l'écoute de toutes les doléances émanant des différentes couches de la société, de les traiter dans un temps très court. Comme autre effet, la décentralisation des services publics et d'autres facilités au service des citoyens.

La Tribune