MAROC EN MARCHE VERS UNE DEMOCRATISATION DU NOM DE DOMAINE ".MA"

Actualités Internet

2006 sera par excellence l’année du boom du nom de domaine de «.ma. ». Deux mesures présagent cette mutation : la baisse importante sur les prix d’abonnement et le lancement par l’ANRT d’un projet de nommage du «.ma ». Les détails.

Un nouveau tournant dans le processus de démocratisation du nom de domaine marocain «.ma ».

Le mois de mars a connu deux faits marquants. D’une part l’annonce par Maroc Telecom d’une nouvelle grille tarifaire qui permettra certainement de booster le «.ma » et d’autre part, la publication par l’ANRT d’un projet de charte de nommage.

En effet, l’opérateur historique a décidé de réduire d’une manière drastique les tarifs aussi bien pour le «.ma » que pour les autres extensions internationales «.com, .net, .org ».

Dorénavant, pour acheter un nom de domaine marocain «.ma » et ses différentes variantes (.net.ma, .press.ma, .co.ma, .gov.ma, .org.ma) il faut payer seul 150 DH/HT comme frais d’abonnement annuel.

Auparavant, il a toujours fallu payer 500 DH pour les frais d’installation (500 DH) plus ceux de l’abonnement (300 DH). Au total, le prix de «.ma » a chuté de 800 DH/HT par an à 150 DH/HT par an.

Pour les autres extensions de nom de domaine international, Maroc Telecom a supprimé les frais d’installation (600 DH) et a ramené les prix d’abonnement annuel à 300 DH au lieu de 480 DH.

Sur un autre registre, et d’une manière concomitante, l’autorité de régulation vient de rendre publique son projet de charte de nommage de «.ma ». Cette charte a pour objectif de fixer les règles de gestion administrative et technique des noms de domaine «.ma ».

Il ressort des différents articles de ce projet de charte que le contrôle et la gestion des différentes étapes liées à l’adresse marocaine sur la toile sont confiés à Maroc Telecom. Actuellement, IAM gère plus de 18.000 nom de domaine, toute extension confondue.

La charte, dont le texte est consultable sur le site de l’ANRT, fournit également des indications sur le registrar et le registrant, la validité et l’admission d’un nom de domaine ainsi que les modalités de traitement des demandes d’enregistrement par IAM. D’ailleurs, la charte exige que « le temps de traitement, par IAM, d’une demande d’enregistrement complète ne doit pas excéder deux jours ouvrables.

A rappeler qu’un nom de domaine est un nom familier et facile à retenir et qui est utilisé au lieu des numéros des adresses IP (Internet Protocol), lesquelles sont difficiles à mémoriser. Ces derniers sont utilisés pour localiser les ordinateurs sur le réseau internet à l’échelle mondiale.

(SOURCE : ITMaroc)