Nigeria: prolongement du délai de l'appel d'offres de Nitel au 15 février

Actualités Télécom

Le Nigeria a repoussé la date limite pour la soumission des offres pour la privatisation de Nitel, qui a du mal à trouver de nouveaux investisseurs depuis près d'une décennie.

L'agence de privatisation du Nigéria, le Bureau of Public Enterprises (BPE), a prolongé le délai du 22 janvier au 15 février, à la demande des 14 prétendants, pour l'opérateur de téléphonie fixe et de ses filiales, qui souhaitent disposer de plus de temps pour présenter leurs offres financières et techniques.

La demande des investisseurs a été fondée sur leur incapacité à effectuer une vérification diligente et efficace, à la suite de la grève des travailleurs de Nitel et de sa filiale mobile MTEL pour « protester contre le non-paiement de leurs salaires », note le BPE.

Parmi les compagnies intéressées, figurent le groupe sud-africain MTN, Etisalat des Emirats, MTNL (Inde) et Telefonica (Espagne).

Les Afriques