Cameroun: Le Messager dans l'univers du virtuel

Actualités Internet

Un site Internet relooké. Un Messager mobile (MeMo) désormais opérationnel. Telles sont les déclinaisons référentielles du nouveau cap technologique que Le Messager, quotidien trentenaire à capitaux privés, vient de franchir. Vendredi 29 janvier 2010, Free Media Group, entreprise éditrice du Messager, a procédé à la présentation du site Internet lemessager.net entièrement revu et corrigé, et au lancement officiel du Messager mobile (MeMo).

Pour cette sortie, Pius Njawé, président du Free Media Group et ses collaborateurs ont réquisitionné la salle de conférences de l'hôtel Séréna de Bali à Douala pour fixer les contours d'une opération qui fera date. De la bouche de Jean Vincent Tchienéhom qui officiait en qualité de modérateur, les Hommes de média et les responsables d'entreprises, présents à cette cérémonie, ont été édifiés sur les nouveaux repères du site Internet.

L'on retiendra en gros que la version online du Messager jusqu'en octobre 2009 avait «des allures staliniennes, paraissait un peu triste». Désormais, c'est un webzine plus illustré, plus moderne, plus convivial avec plusieurs fonctionnalités qui donnent accès aux différentes rubriques, offre plusieurs opportunités d'affaire. Selon Pius Njawé, «Le Messager, premier journal camerounais, et l'un des rares en Afrique Francophone, à se loger sur la toile en 1995, propose aujourd'hui des liens promotionnels, des espaces à acheter (pavés, bannière, bouton, mega banner, espace dédié...) valables sur la toile et sur le MeMo (Messager Mobile), avec des possibilités de rabattements en cas d'achats couplés (package)».

Fort de ce nouveau look, sans surprise, le site a enregistré des chiffres record au bout de trois mois. 350 mille visiteurs avec en moyenne 7 minutes par visite, plus d'un million de pages vues, ce qui lui confère la prestigieuse place de quatrième site camerounais le plus visité au Cameroun d'après le moteur de recherche Google et le site Alexa. Ces chiffres, qui datent de mi-décembre 2009 (on note une nette évolution depuis lors) sont éloquents pour un site qui avait connu 3 mois de suspension pour cause de relookage. Autant de raisons qui ont poussé Free Media Group à développer une version mobile en partenariat avec Imantouch Cameroon et l'agence Web Presence Internet que dirige Jean Tchuidjeu qui a pris en charge la réalisation du site mobile ainsi que sa mise à jour.

Sur les mobiles avoués de cette offensive innovante, Pius Njawé explique qu'il s'agit d'offrir aux internautes «la possibilité d'accéder à l'actualité régionale, nationale et internationale partout et tout le temps, de permettre aux mobinautes de rester informés en temps réel, de soumettre leurs commentaires à partir de leur téléphone portable. Surtout que partout dans le monde entier, le journal virtuel gagne du terrain. Il s'agit d'une initiative avant-gardiste qui participe de la stratégie du groupe Free Media».

MeMo se caractérise ainsi par sa propension à diffuser des textes courts, sa interactivité, c'est-à-dire la possibilité pour le mobinaute de réagir en temps réel à un article, de faire un commentaire et sa gratuité...

Last but not least, les annonces peuvent désormais se faire à la fois sur les différentes versions du Messager. (Support papier, version on line et MeMo). S'agissant singulièrement du MeMo, l'accès à cette nouvelle trouvaille est conditionné par l'obligation d'avoir un téléphone portable doté du GPRS. A vos portables !

Le Messager