Lancement d’un smartphone à 99 $US pour les pays émergeants : s’imposera-t-il en Afrique.

L'éditorial du mois

Au début du mois de février, Synchronica, une société britannique spécialisée dans les applicatifs de messagerie pour les mobiles, a lancé le « MessagePhone », un smartphone à bas prix ciblant les utilisateurs des pays émergeants. La semaine dernière durant Mobile World Congress (MWC) à Barcelone, Vodafone a présenté le « Vodafone 150 », un combiné que la société décrit comme « le moins cher sur la planète » destiné lui aussi aux pays émergeants. La chasse « aux marchés avec un fort potentiel de croissance » est ouverte et les mots tels que « bas prix » et « pays émergeants » sont devenus les mots d’ordre dans le secteur des télécommunications. Isabelle Gross nous en divulgue plus sur le smartphone lancé par Synchronica et son positionnement sur le marché africain.

Synchronica propose deux versions de son smartphone à bas prix : le MessagePhone QS150 et le QS200. Le QS 150 (photo ci-contre) est le modèle de base offrant les fonctionnalités principales suivantes: un système actif de transfert des mails, la synchronisation avec les logiciels mails professionnels et grand public (Exchange, Yahoo, Hotmail, Gmail, etc), un navigateur web conforme au standard HTML, l’accès aux services de messagerie instantanée et aux réseaux sociaux, un MP3 et une caméra. Le QS 200, le grand frère du QS 150 dispose d’un processeur plus rapide et de plus de mémoire, d’une connexion Internet plus rapide, une radio FM et une connectivité PC et Bluetooth. Notons aussi que le combiné a un clavier AZERTY complet et un écran TFT de deux pouces. Les performances de la batteries sont les suivantes: presque 6 heures en mode appel et jusqu’à 17 jours en mode veuille. Le MessagePhone est compatible avec la technologie GPRS/EDGE mais pas encore la 3G.

Selon Carsten Brinkschulte, le Directeur Général de Synchronica, le prix au détail du MessagePhone QS 150 pourrait être aussi bas que 99 $US – ce prix incluant les frais de transport et les droits de douane.

Ce mobile intelligent, le fruit de neuf mois de collaboration entre Synchronica, KC Mobile, Brightstar et les opérateurs mobiles, permettra selon le DG de Synchronica de franchir la barrière du prix de l’équipement nécessaire pour accéder l’Internet dans les pays émergeants. Carsten Brinkschulte poursuit en affirmant que le MessagePhone personnifie un smartphone connecté à un prix accessible offrant des fonctionnalités professionnelles, la messagerie instantanée et un navigateur conforme au standard HTML. Est-ce qu’un clavier AZERTY et un écran large seront assez attractifs (mis à part le prix et les fonctionnalités) pour dissuader les utilisateurs de vouloir posséder un téléphone BlackBerry ou un iPhone, en particuliers au sein de la génération jeune et urbaine en Afrique ?

Une adoption en masse du MessagePhone dépendra aussi de la justesse de la définition du client-type par Synchronica. La clientèle cible pour ce mobile intelligent à bas prix est la classe moyenne dans les pays émergeants. Le client-type est un entrepreneur à la tête d’une petite société ou une personne salariée gagnant entre 300 et 500 $US par mois. Il possède déjà un téléphone mobile qu’il utilise pour passer des appels et envoyer des SMS. Il dépense en moyenne par mois entre 3 $US (au Pakistan par exemple) et 12 $US (au Soudan par exemple) pour ses communications. Il ne possède pas d’ordinateur et il est peu probable qu’il soit à même de s’en offrir un très prochainement. Par conséquent, il va régulièrement dans un cybercafé pour vérifier et envoyer ses mails, surfer l’Internet pour de nouvelles informations et converser avec ses amis et les membres de sa famille vivant à l’étranger. Selon une enquête réalisée par Strategy Analytics et MyMetrix ComScore en 2008, 10% des utilisateurs mobiles ont accès à leur mails sur leur mobile tandis que 78% des utilisateurs interrogés souhaiteraient avoir accès à leurs mails sur leur mobile. En terme de chiffre d’affaire, l’émail sur mobile pourrait générer jusqu’à 7 milliards de $US par an d’ici 2014. En parallèle, Frost & Sullivan ont projeté que les services de messagerie instantanée sur mobile pourraient atteindre un taux de croissance annuel composé de 54% au cours des six prochaines années en Amérique Latine et en Afrique. Ils estiment que pour l’Afrique, le nombre d’utilisateurs de services de messagerie instantanée pourrait passer de moins de 50 millions en 2010 à plus de 200 millions d’ici 2015 générant un revenu annuel de l’ordre d’un milliard de $US.

Synchronica dont l’activité principale est le développement de logiciels d’application de services de messagerie sur support mobile, travaillent déjà avec des opérateurs africains comme MTN, Zain ou encore Sudatel. Pour le développement du MessagePhone, la société s’est associée avec KC Mobile de la Corée et Brightstar, une société américaine leader dans la distribution d’équipements sans fil. KC Mobile qui dispose d’une solide expérience dans le développement de combinés mobiles, a réalisé l’architecture et la fabrication du MessagePhone. Pour des raisons de coûts, la production du combiné est faite en Chine. La société Brightstar pour sa part contribue au projet via son réseau de distribution qui couvre près de 50 pays repartis sur six continents. La société a été particulièrement active dans les pays émergeants assurant la distribution de téléphones mobiles à bas prix auprès des opérateurs dans ces pays.

Pour assurer sa position de leader dans le segment des smartphones à bas prix, Synchronica compte combiner son MessagePhone à Mobile Gateway, son applicatif de messagerie pour les mobiles. Les opérateurs mobiles disposeront donc d’une plateforme intégrée à un combiné intelligent à bas prix. Mobile Gateway, l’applicatif de messagerie pour les mobiles est neutre permettant ainsi à des combinés fabriqués par d’autres équipementiers de fonctionner sur la même plateforme. Dans la bataille pour le contrôle de l’utilisateur entre les équipementiers, les opérateurs et les portails grand public, Synchronica propose une solution qui permettra aux opérateurs mobiles de connecter ses utilisateurs aux réseaux sociaux existants sur l’Internet (Facebook, Twitter, etc) tout en leur offrant la possibilité de créer leur réseau propre.

Suite au lancement du MessagePhone par Synchronica, l’opérateur China Unicom et Huawei ont annoncé à Barcelone qu’il fallait de meilleurs combinés pour utiliser pleinement le potentiel de la 3G. Ils ont annoncé le début d’un partenariat pour le développement de smartphones 3G proposant des fonctionnalités identiques à celle de l’iPhone à un prix de 150 $US. La course au développement de smartphones peu cher a bien démarré. Synchronica a annoncé avoir déjà vendu son MessagePhone à un opérateur mobile en Afrique. Il est clair que les utilisateurs africains du mobile auront un plus grand choix de smartphones à un prix abordable dans les 12 à 18 prochains mois.

http://www.synchronica.com/messagephone/index.html

http://www.synchronica.com/messagephone/index.html