ISOCEL SA connectera six communes au Bénin

Actualités Internet

ISOCEL SA, le premier fournisseur d’accès à Internet privé au Bénin, a lancé au cours d’une cérémonie officielle qui a eu lieu le jeudi 11 février au Centre International de Conférences de Cotonou, son projet “Réduire la fracture numérique en zones rurales au Bénin”, en partenariat avec l’intégrateur Libanais International Gateway Infrastructure, Master distributeur de l’équipementier américain Motorola en Afrique et au Moyen Orient.

Ce projet a bénéficié de l’appui du Ministère Néerlandais de la Coopération au Développement par le bais d’une subvention de 750.000 €, octroyée par le programme d’appui au secteur privé PSI.

L’objectif étant de créer six Centres Multimédia Communautaires qui offriront une vaste gamme de services liés aux technologies de l'information et de la communication et seront l’endroit principal où des personnes de tout âge, issues de toutes les classes sociales pourront être formées à l'utilisation d’un ordinateur et à la navigation sur Internet, pour expérimenter les avantages offerts par les nouvelles technologies.

L’apport financier du Gouvernement des Pays Bas consiste à couvrir 50 % de l’investissement global. La Bank Of Africa au Bénin supporte aussi le projet par un prêt à moyen terme de 450.000 €. Le reste de l’investissement requis soit 300.000 €, sera assuré par les fonds propres à ISOCEL SA et à son partenaire International Gateway Infrastructure.

L’état Béninois apportera également son appui au projet en offrant des tarifs préférentiels pour l’acquisition de capacités supplémentaires en bande passante internationale sur le câble sous marin SAT3 ainsi que pour l’interconnexion des divers sites à travers la dorsale nationale en fibre optique que gère l’opérateur historique Bénin Télécoms SA et qui relie le sud du Bénin aux frontières du Niger et du Burkina Faso.

ISOCEL SA envisage aussi d’étendre la couverture de son réseau d’accès à Internet à large bande dans les villes de Bohicon, Djougou, Ouidah, Parakou, Porto Novo et Savalou et d’aider à la création de la demande, et donc du marché, ce qui permettra potentiellement à ces communes de sauter certaines des étapes suivies antérieurement par les pays développés et assurera ainsi leur rattrapage dans des conditions souvent meilleures avec des équipements plus récents et une formation plus adaptée.

Se basant sur des études externes commanditées par le gouvernement et effectuées par des consultants indépendants aussi bien que des études internes, ISOCEL SA prévoit une progression importante du marché en termes d’abonnés pour la période 2010‐2015. La croissance annuelle du marché est estimée à plus de 61%, ce qui signifie que le nombre d’abonnés desservis par le réseau d’accès d’ISOCEL SA atteindra approximativement 50.000 abonnés d’ici 2015, en maintenant sa part de marché à son taux actuel.