Agence de régulation des télécommunications et des postes du Sénégal : L’ex directeur Daniel Goumalo Seck sous mandat de dépôt, d’autres arrestations en vue

Actualités Télécom

Daniel Goumalo Seck ex directeur général de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp) a été placé sous mandat de dépôt. C’est le doyen des juges Mawa Sémou Diouf, qui l’a décidé. Sa famille en colère, s’offusque de son arrestation et déclare à la RFM, qu’elle a réuni les 13O millions que lui réclamait l’inspection générale d’Etat.

Il a été auditionné par rapport aux primes spéciales octroyées aux membres du Conseil de régulation de l’agence de régulation de l’Artp. L’inspection générale d’Etat lui reprochait d’avoir pris de son propre chef cet argent et d’avoir distribué, des millions aux autres membres du Conseil de régulation. Les inspecteurs réclamaient le remboursement de la somme ou son arrestation. C’est chose faite.

Selon la Gazette qui avait donné l’information, l’Ige reprochait à Daniel Goumalo Seck d’avoir effectué des dépenses non justifiées s’élevant à 1 milliard 600 millions de Fcfa. Dans leur rapport, les inspecteurs reprochent à l’artp d’avoir attribué une somme de 96 millions. Une générosité suspecte selon les enquêteurs.

Par ailleurs, les inspecteurs d’Etat ont contesté également la régularité de l’attribution à l’Anoci, de 96 millions de francs Cfa, par l’Artp, en soulignant que l’Agence dirigée par Karim Wade, n’avait formulé aucune demande en ce sens.

L’agence pour se défendre, avait convoqué, les dispositions de l’art 20 du décret 2003-63 du 17 février 2003, qui donne au Dg de l’artp "d’apprécier l’opportunité d’apporter le concours financier de l’Agence à des institutions publiques"

Pour la prime accordée aux membres du Conseil et au personnel de l’Agence, son fondement est la volonté de renforcer les moyens de l’indépendance du personnel, « en vue d’une meilleure réalisation des missions de l’agence ».

Sur les ondes de la radio privée, Rfm, après son limogeage au mois de septembre dernier, Daniel Goumalo Seck a tenu à remercier le chef de l’État qui l’avait nommé à ce poste depuis 2005. ’’C’est le président de la République qui m’avait confié le poste de directeur général de l’Artp, il a décidé de me démettre, je le remercie pour la confiance placée à ma personne’’.

Après l’arrestation de Daniel Goumbalo Seck, d’autres pourraient suivre. Certains membres du Conseil de régulation qui ont touché à l’argent pour le rejoindre à Reubeuss.

Sen24heures