Madagascar: Plus de concurrence en perspective sur le segment de l’Internet

Actualités Internet

Il y a dix ans, Madagascar a raté son raccordement au réseau mondial. Aujourd'hui, ce retard se comble peu à peu grâce à l'arrivée à terme de plusieurs projets. La fin des liaisons par satellites approche, et commence la révolution de la fibre optique sous marine. Madagascar est déjà connecté au réseau mondial grâce au câble Lion d'Orange, mis en service au mois de novembre 2009. Le câble Eassy, financé par un consortium composé de 21 opérateurs africains dont Telma, atterrira à Toliara d'ici quelques jours. La mise en place de ces deux infrastructures marque le début d'une véritable bataille de l'internet entre les opérateurs à Madagascar.

« Orange est le dernier arrivé sur le marché, et sa part de marché est encore minime par rapport à la concurrence, mais on reste sur une forte progression », déclare Jean Luc Bohé lors de l'officialisation de la mise en opération de Lion.

Lion est opérationnel, mais malgré cela, Orange reste encore en retrait sur le marché par rapport à ses deux concurrents sur le secteur, DTS avec sa marque Moov et Gulfsat avec Blueline. Ces deux fournisseurs d'accès ont partagé le marché depuis l'arrivée de l'internet au pays. DTS qui est passé sous la coupe de Telma, au sein duquel l'Etat n'a plus qu'une poignée d'actions, domine encore le marché avec près de 70% de part de marché. Gulfsat arrive deuxième avec 30%, sur un parc national estimé à 36.000 abonnés selon les chiffres officiels publiés par le ministère des Télécommunications, des postes et des nouvelles technologies.

Orange, le petit dernier, ne compte pas jouer les figurants. Ses nouveaux produits et services apportés par le câble Lion ont dynamisé et changé le visage du marché. D'ailleurs ses dirigeants affichent leurs ambitions en voulant démocratiser l'internet comme cela a été fait avec la téléphonie. Prix concurrentiel, un réseau performant avec un savoir-faire est la formule qu'ils entendent appliquer.

En tout cas, tout cela fait que l'écart se resserre, les prix baissent et les produits se diversifient de plus en plus sur le marché internet. Et c'est tant mieux pour la concurrence et, les client n'en seront que mieux servis.

L’Express de Madagascar