Algérie: Technologies de l'information - Lancement imminent d'Ousratic II

Actualités informatiques

Faut-il croire que l'opération «un PC par famille», plus connue sous le nom de Ousratic tombe peu à peu dans l'oubli ou cherche un nouveau souffle ? Le ministre de la Poste des Technologies de l'information et des Communications (MPTIC), Hamid Bessalah, qui se prononçait hier sur les ondes de la Chaîne III de la radio nationale n'a donné aucun élément de réponse, si ce n'est rappeler que la nouvelle version, Ousratic II, est en préparation mais sans pour autant avancer une quelconque date de sa mise en vigueur.

Cependant, le ministre a tenu à expliquer à propos de la mise en oeuvre d'Ousratic II : «Nous avons segmenté la population en neuf catégories. Et la première à être concernée par cette opération sera celle des enseignants, tous paliers confondus. Ces derniers, par la mise en place d'un dispositif, vont pouvoir accéder à un micro-ordinateur, à une ligne ADSL, à un contenu et bénéficier d'une formation en ligne pour une durée d'une année.» Non sans indiquer également dans ce même cadre : «C'est un montage qui est en voie de finalisation et piloté par Algérie Télécom, lequel est assisté par dix assembleurs mobilisés pour l'occasion.» Autre volet abordé lors de l'émission, celui de la faible qualité de services de l'ADSL offerte aux citoyens et le ministre a reconnu que des efforts restent à faire dans ce domaine.

Cependant, M. Bessalah a insisté sur le fait que son département s'attelle à mettre en place toute une infrastructure haut débit à même d'offrir plus de lignes ADSL aux citoyens. Et à ce titre, il témoignera : «Nous nous sommes fixé comme objectif l'année dernière d'atteindre les 1,2 million d'offres d'accès ADSL. Ce que nous avons réalisé.» Cependant, «pour l'heure, le nombre d'abonnés au haut débit est de 770 000 pour une offre réelle de 1,2 million de lignes d'accès», a révélé le ministre. «Mais comment faire pour inciter les gens à aller vers l'ADSL ?» s'est interrogé le ministre. Pour ce dernier, «il s'agira, bien entendu, d'améliorer la qualité de services, d'une part, et, d'autre part, d'être plus agressifs sur le plan marketing».

Concernant le retard enregistré dans le développement de l'ADSL, M. Bessalah a répondu : «Certes, il y a du retard dans le domaine. On peut se rattraper en introduisant la technologie NGN, une nouvelle génération de réseau network.» Autre chapitre abordé : celui des chantiers en cours. L'invité de la radio Chaîne III a révélé que «dans le cadre de la e- gouvernance notamment pour ce qui concerne l'administration publique, au cours de l'année 2010 il y aura le développement des services en ligne à chacun des départements ministériels.

En outre, le service en ligne sera accessible depuisles communes jusqu'aux administrations centrales». D'autres volets ont été abordés, notamment les prestations de la poste qui, selon le ministre sont en nette progression depuis la généralisation de l'outil informatique à tous les services.

La Tribune