En Bref - Actualites Telecom

Actualités Télécom

- Après Togo Cellulaire (public) et Moov (groupe Etisalat), le Togo pourrait voir l'arrivée d'un nouvel opérateur GSM. Le ministre des Fiances, Adji Otèh Ayassor a mandaté mardi la Banque Ouest Africaine de développement (BOAD) afin d'identifier de possibles partenaires. Un accord a été signé en ce sens entre M. Ayassor et Abdoulaye Bio Tchané, le président de la BOAD. « Le gouvernement a décidé d'ouvrir le marché de la téléphonie mobile à d'autres opérateurs. Pour l'instant aucune échéance n'a encore été fixée », a précisé le ministre. "Le gouvernement est au stade de l'étude, il n'y a rien de concret", ajoute un proche du dossier.

- Les gouvernements d'Angola et de Cuba ont signé à Luanda, deux protocoles d'entente à caractère technique et scientifique dans les domaines des télécommunications rendant formelle la coopération entre les deux pays.

- Daniel Goumalo Seck a bénéficié d'une liberté provisoire. La demande introduite par les avocats de l'ex-Dg de l'Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) a reçu l'agrément de l'Agent judiciaire de l'Etat et du parquet.

- La junte militaire nigérienne, au pouvoir depuis le 18 février dernier, est sur le point d'examiner les prochains jours les contrats et avenants miniers, pétroliers et de télécommunications attribués à des concessionnaires privés par l'ancien régime Tandja. Selon des sources bien informées proches de la junte, les patrons des firmes Areva, de China National Petroleum Corporation et de Zain Niger vont passer à la table des discussions.

- Au Burkina Faso, le Conseil des ministres en sa séance d’hier 24 février à décidé de procéder au renouvellement des licences des opérateurs de télécommunication mobile, comme attendu. Mieux, un quatrième opérateur mènera bientôt la concurrence à Telmob, Celtel-Zain et Telecel si leurs licences sont renouvelées. Un peu plus de 26 milliards (26 330 207 000 FCFA précisément), c’est le prix à payer pour désormais avoir une licence d’opérateur au Burkina à partir de mai prochain.

- L'entrée en vigueur d'un nouveau plan de numérotation à neuf chiffres au Congo-Brazzaville est prévue dans trois mois. La décision a été prise le 17 mars à Brazzaville, à l'issue d'un échange entre les responsables de l'Agence de régulation des postes et des communications électroniques (ARPCE) et les opérateurs de téléphonie mobile installés dans le pays.