L'afrique du Sud veut chasser le cybersquatting

Actualités Internet

ZADNA, le gestionnaire de l'extension sud-africaine, annonce la mise en place dans l’année d’une nouvelle réglementation pour lutter efficacement contre le cybersquatting.

Suite à une consultation publique menée à l’initiative de .ZADNA, le cybersquatting est apparu comme l’un des enjeux majeurs. En réponse à ces préoccupations, celui-ci compte introduire en 2010 une nouvelle réglementation visant à rendre obligatoire l'accréditation de tous les bureaux d’enregistrement désirant vendre des noms de domaine en .CO.ZA - .ORG.ZA ...

Le registre espère ainsi un contrôle plus strict des partenaires sur le respect des droits des tiers lors des nouveaux enregistrements de noms de domaine.

Bien qu'il est difficile de mesurer le nombre d'utilisateurs d'Internet en Afrique, le nombre d'abonnés auprès des fournisseurs d’accès est estimé à 6 millions en 2006. A elle seule, l'Afrique du Sud compte environ 3 millions d'internautes. Les connexions à Internet se font principalement dans les cybercafés, les écoles...

Selon un étude publiée en 2010 par ZADNA, 83 % des sociétés d'Afrique du Sud ont choisi le .CO.ZA plutôt que le .COM comme extension principale pour leur site Web. 58 % d'entre elles considèrent qu'il est nécessaire d'être présent sur les deux extensions.

IT News Africa