TIC - Les ménages dirigés par des femmes plus outillés au Sénégal

Actualités informatiques

Les ménages sénégalais dirigés par des femmes sont mieux outillés en matière de technologies de l'information et de la communication, en comparaison avec les ménages dirigés par des hommes, a révélé Ousmane Ndiaye, directeur des études et du développement de l'Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP).

Ainsi, on compte 19 lignes sur 100 ménages dirigés par des femmes contre 13 lignes pour les ménages dirigés par les hommes, a-t-il précisé, citant l'Enquête nationale sur les technologies de l'information et de la communication au Sénégal (ENTICS) réalisée entre mai et octobre 2009.

Selon cette étude conduite en partenariat avec l'Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD), les ménages dirigés par des femmes comptent chacun 3,1 puces contre 2,9 s'agissant de ceux qui sont dirigés par des hommes.

S'agissant des ordinateurs, il faut compter avec 13,3 appareils pour 100 ménages dirigés par des femmes, contre 11 pour cent pour des ménages qui ont à leur tête des hommes, a indiqué M. Ndiaye qui était l'invité de la rédaction de l'APS.

Concernant l'Internet, il a dit que 5,2 ménages sur cent dispose d'une connexion à domicile, contre 3,7 ménages dirigés par des hommes.

"Quel que soit l'équipement, les femmes sont devant les hommes", a commenté Ousmane Ndiaye, estimant que les femmes sont peut-être plus soucieuses de l'éducation des enfants et veulent les mettre dans "des conditions optimales de réussite".

L’enquête relève aussi que l'essentiel du parc informatique du Sénégal se trouve à Dakar avec 27,5 ordinateurs pour 100 ménages, selon une étude de l'Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) sur les technologies de l'information et de la communication.

Le nombre moyen d'ordinateurs disponibles par ménage est de 11,5 pour 100 ménages au niveau national, note l'Enquête nationale sur les technologies de l'information et de la communication (ENTICS) réalisée entre mai et octobre 2009.

Dans les autres villes, le niveau d'utilisation de l'ordinateur est faible. Elle est de 9 ordinateurs pour 100 ménages, souligne l'étude qui fait savoir qu'en milieu rural, le rapport est près de 8 fois moins qu'à Dakar.

Sur 1.373.556 ménages du pays 55.554 seulement disposent d'une connexion internet à domicile. Ce taux de connexion est estimé à 4% au niveau national, même si le taux de Dakar est plus élevé (10,1%).

Le premier volet de l'enquête, sur les " ménages et individus", a porté sur un échantillon de 1.200 ménages dont 480 à Dakar, 360 dans les autres communes du pays et 360 en milieu rural.

L'enquête a concerné les individus de 12 ans et plus résidant dans lesdits ménages.

APS