Congo-Brazzaville: Les administrations bientôt reliées par fibre optique

Actualités Internet

Le lancement officiel du démarrage des travaux du projet Fibre optique inter-administrations (FIA) s'est déroulé à Brazzaville, en présence du ministre d'État, coordonnateur du pôle économique, Pierre Moussa, des représentants des différents ministères, ainsi que ceux des entreprises concernées par le projet. La société Etimco Congo Burotop Iris, retenue par appel d'offre international, se chargera de relier le périmètre du centre-ville, où se trouvent les différents ministères de la République à travers trois sites, via la fibre optique. Ces sites sont le ministère des Finances, du budget et du portefeuille public (MFBPB), la tour Nabemba (où sont logés la majorité des ministères) et le ministère du Plan.

Le planning d'exécution s'étend sur trois phases. Celle d'ingénierie a débuté depuis le mois d'avril. Le mois de juin est réservé aux travaux de tranchées et en septembre ou octobre surviendra le transfert de compétences entre le groupe Etimco et les ministères.

Ce réseau de fibre optique, levier important de développement économique, tel qu'identifié dans les Objectifs du millénaire de développement, sera construit au bénéfice du MFBPP pour la mise en oeuvre de la politique de bonne gouvernance. Il s'incrit aussi dans le cadre de la mise en oeuvre du Projet de renforcement des capacités de transparence et de gouvernance (PRCTG), financé par la Banque mondiale.

Techniquement, il consiste à la mise en oeuvre d'une nouvelles structure de câblage au MFBPP en catégorie 6 et en fibre optique ; d'un LAN en se basant sur des switchs Cisco ; des travaux de génie civil pour raccorder les sites administratifs ; d'un backbone IP/MPLS fiabilisant, ainsi que le transfert d'informations entre les administrations.
 
Après la présentation de l'esquisse du projet FIA, le coordonnateur du pôle économie a indiqué que ce grand projet entraînera, début octobre, la modernisation des administrations en permettant un flux régulier d'informations essentielles. « Le gouvernement lui-même a initié le grand projet de raccordement national et sous-régional à la fibre optique, sur lequel celui-ci sera connecté. Par ailleurs, pour la mise à niveau du personnel, le gouvernement devrait initier un programme permanent de renforcement de capacité », a-t-il conclu. Depuis 2002, le groupe Etimco est actif sur le marché de la sous-région de CEMAC. Il a ainsi développé une forte expertise dans le domaine des technologies de l'information et de la communication. Le groupe Etimco est composé de deux entités principales : Burotop et Iris. Ce groupe a mis en place dès le début du projet un véritable partenariat durable avec des leaders mondiaux dans le domaine des réseaux informatique.

Le coût global du projet s'élève à 2 milliards 900 millions de francs CFA, mais un montant additionnel de 600 millions de francs CFA devrait être examiné la semaine prochaine pour validation par l'État.