Le « guichet électronique intégré » du commerce extérieur en bonne voie au Cameroun

Actualités informatiques

Destiné à faciliter les importations et les exportations, ce projet est rentré dans sa deuxième phase mercredi dernier à Yaoundé.

Les files d'attente interminables, la paperasse à n'en plus finir, l'activité au guichet unique des opérations du commerce extérieur (Guce) a longtemps souffert de la lourdeur administrative. Selon un étude réalisée par la conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (Cnuced) en 1974, une procédure du commerce extérieur se déroule sur environ 30 étapes, avec 40 documents au moins, plus de 200 éléments d'information dont 60 à 70 % sont en double et 15 % figurent jusqu'à 30 fois. Face à cette complexité, la dématérialisation a été conçue comme une solution permettant non seulement de réduire cette lenteur, mais aussi d'améliorer l'environnement du commerce et d'optimiser les niveaux de contrôle du gouvernement.

Aujourd'hui, le processus connu sur le thème « dématérialisation et intégration des procédures du commerce extérieur » est en pleine concrétisation avec le démarrage de la deuxième phase du projet « guichet électronique intégré ». Au Cameroun, une étude a été menée par le cabinet Cesia International sur les actions de dématérialisation et d'intégration des systèmes informatiques de la communauté portuaire de Douala. Ce travail se déroule depuis le 9 novembre 2009 en deux phases. L'étude de l'état des lieux et l'identification des actions de dématérialisation des procédures et d'intégration. Mercredi dernier, ce cabinet a restitué au gouvernement camerounais, les résultats de son étude. C'était au cours d'un séminaire qui s'est tenu à Yaoundé sous la présidence du ministre des Finances, Essimi Menye.

Le ministre des Finances a formulé quelques recommandations à l'endroit des participants. Entrepreneurs, opérateurs de transport maritime et terrestres, administrations, tous les agents actifs du commerce extérieur ont été invités à s'impliquer en tant que principaux bénéficiaires. En résumé pour lui, l'action en synergie et la conjugaison ordonnée des efforts sont le gage de réussite de cette entreprise ambitieuse et vertueuse en tous points. Les attentes sont multiples. La réduction des délais et des contacts humains, la diminution des coûts, l'amélioration de la qualité des données, la raréfaction du paiement en espèces, une meilleure planification des activités, la modernisation du secteur informel et le respect du secret professionnel. Le guichet unique des opérations du commerce extérieur est un outil capital pour la direction générale des douanes qui pourrait s'en servir pour contrôler le flux des échanges du pays et par la même occasion, accroître ses recettes.