Tunisie: Un notebook pour chaque élève et éducateur

Actualités informatiques

Dans la perspective de stimuler l'intégration des TIC dans le système éducatif tunisien, promouvoir le contenu numérique pédagogique et accroître l'accès des établissements scolaires à Internet haut débit, un projet baptisé «Une solution pédagogique numérique pour tous» est en phase de réflexion permettant à chaque élève et éducateur d'avoir un notebook (ordinateur de la taille d'une feuille de format A4).

Présenté vendredi 21 mai 2010 lors d'une table ronde à Tunis, le projet - nommé également «Initiative Ibn Khaldoun» - sera en mesure de renforcer le développement de l'économie immatérielle en Tunisie, grâce à la création d'un espace «EducaTechPark» mettant en synergie les divers intervenants, notamment l'éducation, la formation, les industriels, les développeurs de contenu, les fournisseurs de services et les start-up.

La «solution pédagogique numérique pour tous» devrait contribuer à l'évolution qualitative pérenne de l'éducation, d'autant plus qu'elle impliquera le renforcement de l'infrastructure et favorisera l'épanouissement des compétences par le biais de centres d'excellence collaboratifs, a souligné M. Hatem Ben Salem, ministre de l'éducation lors de cette rencontre.

Ce projet porteur, a-t-il poursuivi, va de pair avec l'orientation du Programme présidentiel relatif à l'édification de la société de l'information.

Par ailleurs, le projet en question est en harmonie, selon M. Mohamed Naceur Ammar, ministre des technologies de la communication, avec la stratégie tunisienne dans le domaine des télécommunications qui ambitionne de faire de la Tunisie une destination numérique d'ici 2014, de développer l'infrastructure et de démocratiser l'accès à l'Internet.

En effet, les chiffres sont là pour confirmer la volonté tunisienne de se hisser au rang des pays développés en la matière. Le bilan actuel fait état de 400 mille abonnés à l'ADSL. Un nombre revu à la hausse dans la période à venir avec un million d'abonnés supplémentaires à l'horizon 2014.

Le ministre des technologies de la communication s'est arrêté, dans ce sens, sur la baisse des tarifs qui devra favoriser l'accès à Internet, surtout que «la Tunisie est bien classée à l'échelle mondiale en termes de tarifs».

Il est à signaler dans ce cadre que depuis le lancement de l'expérience, en 2001, du «PC Familial», près de 75 mille PC ont été financés par la Banque Tunisienne de Solidarité, dont 17 mille destinés aux professeurs et instituteurs. Une initiative qui verra un grand essor, prochainement, en proposant un package (PC portable, logiciels, ligne ADSL).

Le gain économique direct issu de l'intégration des TIC dans le système éducatif est indiscutable, dans la mesure où l'augmentation de 10% de l'indice de pénétration du Haut Débit génère une croissance économique de 1,3%, selon la Banque mondiale, dont les représentants ont exprimé leur volonté de contribuer à la réussite du projet « Une solution pédagogique numérique pour tous».