Université virtuelle africaine - Quand l'enseignement à distance sauve les étudiants en zone de conflit

Actualités informatiques
Si, au départ, sa création avait pour objectif de contribuer à combler le fossé numérique existant entre le Nord et le Sud, l'Université virtuelle africaine a réussi un autre pari : aider des étudiants vivant dans des pays en conflit à se former, par la magie du net. C'est ce qui ressort des déclarations du recteur de l'Uva, le Dr Bakary Diallo, qui s'expliquait hier, lors du lancement du centre d'apprentissage et d'enseignement à distance. 'L'Université virtuelle africaine (Uva) est très active dans l'éducation des femmes et des étudiants vivant dans les zones en conflit de guerre et de post conflit'. La révélation est du recteur de l'Uva, Dr Bakary Diallo. S'exprimant, hier, lors du lancement du Centre d'apprentissage et d'enseignement à distance à l'Université Cheikh Anta Diop, M. Diallo a donné l'exemple de la Somalie où l'Uva a formé quatre mille étudiants dans sept universités. Mieux, parmi les étudiants bénéficiaires de la formation à distance dans ce pays, 30 % sont des femmes. Au niveau du continent, ils sont quarante mille à bénéficier de l'enseignement dispensé à distance depuis la création de cet Institut d'enseignement en 1997. Ce qui, de l'avis du Dr Bakary Diallo, a permis à l'Uva 'd'établir le plus grand réseau de formation ouverte et d'enseignement à distance et des institutions en e-learning dans plus de trente pays en Afrique sub-saharienne'. Expliquant cette réussite, le Recteur de l'Uva a fait savoir que 'le plus grand atout de l'Uva est sa capacité de travailler au-delà des frontières linguistiques et culturelles en Afrique anglophone, francophone et lusophone'. Un atout mis à profit pour atteindre les objectifs de départ assignés à cette université intergouvernementale panafricaine, à savoir 'accroître de manière significative l'accès à l'enseignement supérieur de qualité et former des cadres et étudiants africains par l'utilisation innovatrice de technologie de l'information et de la communication', rappelle Dr Bakary Diallo. Revenant sur le Centre d'apprentissage libre et à distance (Aled), le Recteur de l'Uva explique que 'cette initiative est motivée par le désir de voir l'Afrique se développer à un niveau où ses citoyens peuvent rivaliser et entrer en compétition avec n'importe qui dans le reste du monde'. Et Dr Bakary Diallo de poursuivre que 'le rôle de l'Uva est d'assurer que les Africains ont accès à l'enseignement dont ils ont besoin pour progresser eux-mêmes et le continent'. Ainsi note-t-il que 'l'Uva a permis l'installation du centre Aled qui constitue le dispositif de base dans la stratégie institutionnelle d'intégration et de développement des Tic et l'enseignement à distance à l'Ucad'. Le centre dispose d'infrastructures permettant 'd'accompagner les enseignements dans la scénarisation, le développement et le tutorat des cours en ligne', ajoute-t-il avant d'expliquer en détail le patrimoine du centre. Le centre est composé d'une salle de livraison de cours en ligne, d'une salle pour le développement et la conception de cours en ligne, un laboratoire de production de cours multi-media et d'un centre de données avec deux serveurs de e-learning pour la livraison de cours. Le recteur de l'Ucad, Abdou Salam Sall, en prenant la parole, a expliqué que 'toutes ses actions entrent dans le cadre des ruptures qu'opère l'Université'. Des ruptures nécessitées par le fait que 'l'enseignement supérieur de qualité nécessite beaucoup de moyens financiers'. Tout de même, a-t-il regretté que 'ce ne sont pas les idées qui nous manquent, mais bien des ressources'.