Maroc Telecom: Chiffre d’affaires en hausse de 6% et resultat net en baisse de 4%

Actualités Télécom

Au cours du 1er semestre 2010, le groupe Maroc Telecom a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 15 465 millions de dirhams, en hausse de 6,0% par rapport à 2009 (+2,2% sur une base comparable). Ces réalisations s’expliquent par la bonne tenue de son marché domestique et les performances satisfaisantes des filiales. Le chiffre d’affaires du 2ème trimestre du groupe Maroc Telecom s’établit à 8 029 millions de dirhams, en hausse de 7,7% par rapport à 2009 (+3,7% sur une base comparable). La base clients du groupe a atteint 23,6 millions au 30 juin 2010, en hausse de 20% par rapport à fin juin 2009. Cette évolution s’explique par une croissance toujours soutenue du parc Mobile au Maroc (+11,3%) et surtout dans les filiales en Afrique, où il s’établit à près de 5,6 millions, en hausse de plus de 76% par rapport à fin juin 2009.

Le résultat opérationnel avant amortissements (EBITDA) s’établit à 9 004 millions de dirhams, en progression de 4,8% par rapport à 2009 (+3,7% sur une base comparable). Le résultat opérationnel consolidé du groupe Maroc Telecom du 1er semestre 2010 s’établit à 6 667 millions de dirhams, en hausse de 1,8% par rapport à 2009 (+2,6% sur une base comparable). La marge sur résultat opérationnel reste à un niveau élevé, à 43,1%, grâce à une optimisation constante des coûts tant au Maroc que dans les filiales. Le résultat opérationnel consolidé du 2ème trimestre 2010 atteint 3 463 millions de dirhams, en hausse de 3,8% sur une base comparable par rapport à 2009.

Le résultat net part du groupe de Maroc Telecom s’établit pour le 1er semestre 2010 à
4 455 millions de dirhams, en retrait de 4,1% par rapport à 2009 (-2,1% sur une base comparable), avec une croissance des charges financières liée aux investissements réseaux et à l’acquisition de la Sotelma. Hors éléments exceptionnels non-récurrents, le résultat net consolidé du premier semestre 2010 est stable par rapport à 2009.

Avec le versement de 9,4 milliards de dirhams aux actionnaires au titre du dividende 2009, des investissements dans les réseaux de plus de 2,4 milliard de dirhams et l’acquisition en juillet 2009 de la Sotelma pour 3,1 milliards de dirhams, la dette nette consolidée du groupe Maroc Telecom s’établit à 8,9 milliards de dirhams au 30 juin 2010, contre 5,3 milliards au 30 juin 2009. A la fin de l’exercice, le montant des investissements du groupe Maroc Telecom devrait s’élever à plus de 6 milliards de dirhams soit plus de 20% de son chiffre d’affaires. A fin juin 2010, les flux nets de trésorerie provenant des activités d’exploitation s’établissent à 7 366 millions de dirhams, en hausse de 20,0% par rapport à fin juin 2009.

Maroc
L’ensemble des activités au Maroc a généré au 1er semestre 2010, un chiffre d’affaires net de 12 763 millions de dirhams, en hausse de 1,5%. Le résultat opérationnel de la même période a atteint 6 104 millions de dirhams, en baisse de 0,8%.
Mobile: Le chiffre d’affaires brut du 1er semestre 2010 de l’activité Mobile au Maroc a enregistré une croissance de 5,6% à 9 519 millions de dirhams, sous l’effet de l’accroissement du parc et du maintien de l’ARPU(7) à un niveau élevé. Le résultat opérationnel de l’activité Mobile au Maroc a atteint 4 742 millions de dirhams, soit une hausse de 8,6% due, en particulier, à une optimisation du prix d’achat des terminaux vendus et à la révision du prix des liaisons louées par le Fixe de Maroc Telecom au réseau Mobile. Au 30 juin 2010, le parc Mobile de Maroc Telecom a enregistré une hausse de 11,3% pour atteindre 15,904 millions de clients. Le taux d’attrition continue de s’améliorer, à 27,4%, soit -7,8 pts par rapport au 30 juin 2009, grâce aux programmes de fidélisation et aux offres favorisant la rétention. Le segment haute valeur (postpayé) continue d’enregistrer de bonnes performances, avec une progression de 8,9% pour atteindre 731 000 clients. L’ARPU mixte du semestre reste à un niveau élevé, à 94 dirhams, stable par rapport au 1er semestre 2009.

Fixe et Internet: Les activités Fixe et Internet au Maroc ont réalisé au cours du 1er semestre 2010 un chiffre d’affaires brut de 4 312 millions de dirhams, en baisse de 9,4%. La diminution des revenus du Fixe et Internet est due à la baisse des usages (-5,6%), elle même liée notamment à la forte concurrence du Mobile et à la révision du prix des liaisons louées par le Fixe aux opérateurs, en particulier au Mobile de Maroc Telecom. Le résultat opérationnel de l’activité Fixe et Internet au Maroc est en recul de 23,9% au 1er semestre 2010 à 1 362 millions de dirhams, conséquence directe de la baisse du revenu. Le parc Fixe de Maroc Telecom s’établit à 1,237 million de clients, stable sur le premier semestre 2010. A fin juin 2010, le parc Internet filaire de Maroc Telecom s’établit à plus de 479 000 lignes (à 99% ADSL), en légère hausse (+0,2%) par rapport à fin décembre 2009, représentant environ 44% des lignes fixes (hors téléphonie publique). A ce parc, s’ajoutent les clients à l’Internet Mobile 3G+ dont
le nombre s’établit à près de 343 000, en hausse de 97,1% par rapport à décembre 2009.
·

Mauritanie
Au 1er semestre 2010, l’ensemble des activités en Mauritanie a généré un chiffre d’affaires net de 595 millions de dirhams, en hausse de 5,3% (+8,1% sur une base comparable). Le résultat opérationnel de Mauritel du 1er semestre 2010 a atteint 195 millions de dirhams, en baisse de 2,3% sur une base comparable, du fait d’une plus forte concurrence. Au 30 juin 2010, les parcs s’établissent à 1,547 million pour le Mobile (+18% par rapport à fin juin 2009), 42 000 pour le Fixe (-25% par rapport à fin juin 2009) et 7 200 pour l’Internet (-33% par rapport à fin juin 2009). Pour mémoire, Mauritel a procédé fin 2009 à une opération de fiabilisation de ses parcs Fixe et Internet ayant engendré des résiliations d’office expliquant les variations ci-dessus.

Burkina Faso
Au 1er semestre 2010, l’ensemble des activités au Burkina Faso a généré un chiffre d’affaires net de 934 millions de dirhams, en hausse de 12,1% (+11,9% sur une base comparable) grâce aux bonnes performances opérationnelles aussi bien des activités Mobile, Fixe qu’Internet. Le résultat opérationnel du groupe Onatel du 1er semestre 2010 a atteint 281 millions de dirhams, en hausse de près de 84% sur une base comparable par rapport à 2009. A fin juin 2010, le parc Mobile compte près de 1,994 million de clients, en hausse de 52% par rapport à fin juin 2009, le parc Fixe s’élève à près de 154 000 lignes, en hausse de 2% et le nombre d’abonnés Internet s’établit à environ 25 000, en hausse de 20% par rapport à fin juin 2009.

Gabon
Au 1er semestre 2010, le chiffre d’affaires net de l’ensemble des activités au Gabon s’est établi à 512 millions de dirhams, en baisse de 13,7% (-13,9% sur une base comparable). Le résultat opérationnel du groupe Gabon Télécom du 1er semestre 2010 a atteint 34 millions de dirhams, en retrait de près de 36,1% en base comparable par rapport à 2009. Ces résultats s’expliquent par l’intensification de la concurrence consécutive à l’arrivée d’un quatrième entrant. Le parc Mobile a enregistré une croissance de 8%, à plus de 577 000 clients à fin juin 2010. Le parc Fixe de Gabon Télécom compte plus de 36 000 lignes à fin juin 2010, en légère hausse par rapport à juin 2009. Le nombre d’abonnés Internet atteint près de 21 000, en hausse de 8%
sur la même période.

Mali
Au 1er semestre 2010, l’ensemble des activités au Mali a généré un chiffre d’affaires net de 703 millions de dirhams, en hausse de +17% sur une base comparable grâce au fort développement du Mobile et à la croissance soutenue du Fixe. Le résultat opérationnel est de 54 millions de dirhams au 30 juin 2010. A fin juin 2010, le parc Mobile compte près de 1,464 million de clients, le parc Fixe s’élevant à plus de 72 000 lignes et le nombre d’abonnés Internet à environ 14 000.


* Tunisie: Mise en service du mode de paiement par téléphone mobile

M. Taoufik Baccar, gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT), a effectué, hier, une visite d'inspection à Tunis, au cours de laquelle il a pris connaissance de la mise en service du mécanisme de paiement par téléphone mobile (mobile paiement).

Ce service s'inscrit dans le cadre de la concrétisation du 12e point du programme présidentiel «Ensemble, relevons les défis», notamment en ce qui concerne la généralisation des services bancaires à distance et le développement de la monétique.

M. Baccar s'est enquis de l'utilisation de ce mode de paiement, mis en service à titre d'essai depuis le 1er juillet 2010 et devant concerner, dans une première étape, les commerçants, les pharmaciens et les propriétaires de taxis adhérant au mécanisme.

Il s'est déclaré satisfait de la célérité de ce mode de paiement, qui a duré trente secondes, auprès d'une pharmacie du centre-ville.

Il a indiqué que le client peut adhérer rapidement et gratuitement à ce service, et ce, en accédant au site web www.mobilepayment.com.tn

Pour les commerçants, les pharmaciens et les propriétaires de taxis, ce service sera gratuit jusqu'a fin 2010.

M. Baccar a mis l'accent sur la nécessité d'ancrer la culture du paiement électronique que ce soit par téléphone mobile ou par carte bancaire.

Le gouverneur de la BCT a recommandé d'évaluer la période d'essai de ce mode de paiement, tout en veillant à sa généralisation à un plus grand nombre de commerçants et de banques, d'autant que son efficacité demeure tributaire de l'adhésion du plus grand nombre de clients à ce mécanisme.

Il a relevé que ce service sera ouvert à tous les opérateurs de téléphonie mobile avant la fin de l'année.